Entretenir ma copro

Publié le 28/10/2018

Comment réduire les charges de votre copropriété?

Vos charges de copropriété augmentent sans que vous ne sachiez pourquoi ? D’après les études de l’ARC (association des responsables de copropriété), « les dépenses en copropriété ont augmenté bien plus vite que l’inflation » ces dernières années. Comment faire face à ces augmentations ? Comment réduire ces charges ? Cotoit répond à vos questions.

Augmentation du tarif de l’énergie en copropriété

Principal poste de dépense dans une copropriété, le chauffage représente quasiment 25% des charges d’un immeuble. Les vieux bâtiments moins isolés peuvent voir rapidement leur consommation énergétique grimper. Que faire pour remédier à cela ? Voici quelques recommandations pour mieux contrôler la consommation énergétique de votre bâtiment :

  • Examiner son contrat d’entretien de chauffage : ancienneté, tarifs… Il est important de regarder si le contrat est adapté à la taille à la copropriété, certains contrats sont surdimensionnés par rapport aux besoins réels.
  • Optimiser le fonctionnement de la chaudière : réglage de l’appareil avec une température régulière, régulation du temps de chauffage, etc.
  • Individualiser le système de chauffage.
  • Faire des travaux de rénovation énergétique.

Côté eau, pensez également à l’individualisation des compteurs d’eau, qui peut permettre une baisse d'environ 20% sur la consommation.

Contrats d’assurance multirisques immeuble

Il est recommandé de mettre en concurrence tous les 3 à 5 ans votre assurance multirisques immeuble. Si votre immeuble possède un taux de sinistralité élevé, la négociation de contrat sera plus difficile.

 

Mettre en concurrence les différents prestataires

Demandez à votre syndic de mettre les prestataires de la copropriété en concurrence (nettoyage, élagage, ascensoriste…). C’est l'occasion de décrocher de meilleurs tarifs, mais aussi de faire baisser le prix de certains contrats existants. Cette mise en concurrence vous permettra par exemple de supprimer des services d’entretien inutiles au profit de services qui ne nécessitent que des interventions ponctuelles.

Tous les 3 ans, depuis la loi ALUR, il est obligatoire pour le conseil syndical de mettre en concurrence plusieurs projets de contrat de syndic avant la tenue de la prochaine assemblée générale. Une obligation qui permet au syndicat des copropriétaires de pouvoir négocier les frais de gestion de la copropriété.

(cc) Fabian Blank