Guide complet

5. La rénovation énergétique

5. La rénovation énergétique
Guide Complet

Nous aspirons tous à un cadre de vie respectueux de l’environnement et devons collectivement agir pour lutter contre le dérèglement climatique. À ce titre, la rénovation énergétique des copropriétés est essentielle.

Rénover votre copropriété, c’est participer à protéger la planète, réduire les émissions de CO2 mais aussi vous apporter du confort d’hiver ou d’été, maîtriser vos factures et redonner de la valeur « verte » à votre immeuble. C’est pourquoi, nous avons conçu ce guide pour accompagner les copropriétaires et conseils syndicaux afin de vous donner tous les outils pour convaincre, rassurer, donner envie et emporter l’adhésion de la copropriété dans cette aventure d’intérêt général qu’est la transition écologique.

L’importance de la rénovation énergétique

L’importance de la rénovation énergétique

5 articles

1- Pourquoi faire des travaux de rénovation énergétique ?

La rénovation énergétique en copropriété est un enjeu essentiel pour l’environnement, le confort des résidents et la réduction des charges.

En France, le secteur du bâtiment représente 18 % des émissions de CO2 et 45 % de la consommation d’énergie finale. Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, il est crucial de réduire la consommation d’énergie, notamment dans les copropriétés. Les logements doivent viser des rénovations basse consommation (BBC) en réduisant d’au moins 50 % leurs consommations énergétiques.

Parmi les nombreux avantages de la rénovation énergétique en copropriété, voici les principaux :

  • Baisse des factures : les travaux permettent de réduire les consommations d’énergie, ce qui se traduit par des économies sur les factures de chauffage et d’électricité.
  • Confort thermique : les rénovations améliorent le confort des habitants en hiver et en été.
  • Valorisation immobilière : un immeuble rénové gagne en valeur, ce qui profite à tous les copropriétaires.
  • 2 articles

    2- Gestion de la rénovation énergétique en copropriété

    La rénovation énergétique en copropriété est un projet collectif qui nécessite l’implication de tous. Voici comment vous pouvez contribuer à sa réussite :

  • Participez à l’assemblée générale : votre voix compte ! Assistez aux réunions où les décisions concernant la rénovation sont prises. Posez des questions, exprimez vos préoccupations et partagez vos idées.
  • Soyez informés : tenez-vous au courant des avancées du projet. Le syndic vous fournira des informations sur les étapes, les devis, les subventions disponibles, etc.
  • Votez pour les travaux : lors des assemblées générales, votez en faveur des travaux de rénovation énergétique. Votre accord est essentiel pour que le projet se concrétise.
  • Respectez les consignes : pendant les travaux, soyez compréhensifs envers les entreprises intervenantes. Respectez les horaires et les règles d’accès aux parties communes.
  • Sensibilisez vos voisins : parlez de l’importance de la rénovation énergétique autour de vous. Plus nous sommes informés et engagés, plus le projet sera couronné de succès.
  • Restez informé avec notre newsletter !

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois une sélection d'articles et de guides pratiques sur la copropriété directement dans votre boîte de réception.

    Les diagnostics en copropriété

    Les diagnostics en copropriété

    2 articles

    1- Les diagnostics de sécurité

    Les diagnostics immobiliers jouent un rôle crucial dans la préservation de la sécurité et de la santé des occupants au sein d’une copropriété. Ils permettent de repérer les risques potentiels liés à la présence de matériaux ou d’installations dangereuses. Voici les principaux diagnostics de sécurité :

  • Diagnostic amiante : pour les immeubles en copropriété dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997, une recherche systématique d’amiante dans les parties communes est obligatoire. Ce diagnostic porte sur les flocages, calorifugeages, faux plafonds et autres matériaux contenant de l’amiante, à l’intérieur comme à l’extérieur. Le dossier technique amiante est tenu à jour par le syndic et intègre les éléments relatifs aux matériaux contenant de l’amiante découverts lors de travaux ou d’entretien.
  • Diagnostic électrique : le diagnostic électrique vise à évaluer la sécurité des installations électriques communes. Il permet de détecter d’éventuels risques liés à l’ancienneté ou aux défauts des équipements électriques. Le rapport fournit des recommandations pour garantir la conformité et la sécurité électrique de l’immeuble.
  • Diagnostic thermique : le diagnostic thermique évalue les performances énergétiques globales de l’immeuble, y compris les parties communes. Il permet d’identifier les points faibles et d’anticiper les besoins de travaux d’économies d’énergie. Le syndic peut décider de réaliser des travaux d’amélioration énergétique suite à ce diagnostic.
  • 1 articles

    2- Les diagnostics utiles pour la rénovation énergétique

    En copropriété, deux diagnostics de rénovation énergétique sont essentiels pour protéger la planète, réduire les émissions de CO2 et améliorer le confort des occupants. Les voici :

  • Diagnostic Technique Global (DTG) : obligatoire pour les copropriétés de plus de 10 ans, le DTG évalue l’état général de l’immeuble et de ses équipements communs. Il fournit une vision globale et objective, permettant d’anticiper les besoins de travaux et de maintenance. Le DTG sert de base pour établir un plan pluriannuel de travaux (PPT) afin de planifier et budgétiser les actions à mener.
  • Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) Collectif : contrairement au DPE individuel, le DPE collectif évalue la performance énergétique globale de l’immeuble, en incluant les parties communes. Il analyse également les espaces partagés tels que les halls d’entrée et les systèmes d’éclairage collectifs. Le DPE collectif permet d’avoir une vue d’ensemble de la consommation énergétique de la copropriété.
  • Les travaux de rénovation énergétique

    Les travaux de rénovation énergétique

    4 articles

    1- Isolation des murs et des combles

    L’isolation des murs et des combles en copropriété est un sujet essentiel pour améliorer le confort, réduire les factures d’énergie et contribuer à la préservation de l’environnement.

  • Isolation des murs par l’intérieur : cette technique consiste à ajouter une couche d’isolant à l’intérieur des murs d’un bâtiment. Il existe deux méthodes : collage ou doublage collé et ossature métallique.
  • Isolation des murs par l’extérieur (ITE) : l’ITE enveloppe la maison d’un isolant posé sur la façade extérieure. Cette méthode a plusieurs avantages : réduction des ponts thermiques, rénovation de la façade sans empiéter sur l’espace intérieur, respect des exigences réglementaires. Il existe 3 techniques : sous enduit, sous bardage, vêture et vêtage.
  • Isolation des combles : il est possible d’isoler les combles perdus (espaces non habitables sous la toiture, isolation par rouleaux ou soufflage) et les combles habitables (il existe différentes solutions selon la hauteur sous toit et les aménagements déjà existants).
  • 1 articles

    2- Changement de fenêtres : impact sur l'efficacité énergétique

    Le remplacement des fenêtres est une priorité pour de nombreux propriétaires d’appartements et copropriétaires. Voici les avantages clés :

  • Isolation thermique et phonique améliorée : en remplaçant les menuiseries, vous considérablement améliorez l’isolation phonique et thermique de votre logement. Le confort est accru, et vous réduisez les pertes de chaleur en hiver et les infiltrations sonores.
  • Économies d’énergie substantielles : les nouvelles fenêtres haute performance affichent d’excellents coefficients de résistance thermique (indice uW). Vous optimisez les dépenses de chauffage et réalisez des économies d’énergie significatives.
  • 1 articles

    3- Systèmes de chauffage écologiques

    Les systèmes de chauffage écologiques offrent plusieurs avantages :

  • Protection de l’environnement : ils réduisent les émissions de gaz à effet de serre, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique. Ils utilisent des énergies renouvelables disponibles localement, comme le bois ou le solaire.
  • Économies d’énergie : les systèmes écologiques sont souvent plus efficaces que les systèmes traditionnels, optimisant le processus de combustion. Ils réduisent la dépendance aux énergies fossiles, comme l’électricité ou le gaz.
  • Aides financières : le gouvernement encourage l’adoption de systèmes de chauffage écologiques en proposant des aides financières aux particuliers.


  • Voici un aperçu des systèmes les plus éco-responsables en copropriété :

  • Pompes à chaleur : air/eau, géothermique ou air/air
  • Chaudières biomasse


  • Voici quelques conseils pour une transition énergétique réussie :

  • Adoptez des écogestes : limitez la température intérieure à 18°C, abaissez-la la nuit et en cas d’absence.
  • Consultez un professionnel pour choisir le système adapté à votre copropriété.
  • Valorisez votre bien immobilier en optant pour des solutions écologiques.
  • Restez informé avec notre newsletter !

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois une sélection d'articles et de guides pratiques sur la copropriété directement dans votre boîte de réception.

    Payer les travaux de rénovation énergétique

    Payer les travaux

    Payer les travaux de rénovation énergétique

    6 articles

    1- Subventions et aides disponibles

    Vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre immeuble mais le coût des travaux vous en empêche ? Pas de panique, il existe de nombreuses aides et subventions pour financer une partie des travaux. Parmi les plus connues, on trouve :

  • Ma PrimeRénov'
  • Ma PrimeRénov' Copropriété
  • Les CEE
  • Les aides de l'ANAH
  • Les aides locales
  • Les caisses de retraites
  • 0 articles

    2- Appel à la participation des copropriétaires

    La rénovation énergétique en copropriété est un projet collectif qui nécessite la participation de tous les copropriétaires. Voici comment mobiliser les résidents pour financer ces travaux :

  • Assemblée générale : c’est le lieu de décision pour les travaux de rénovation. Présentez les enjeux de la rénovation énergétique, les avantages (économies d’énergie, confort, valorisation du bien) et les aides disponibles. Votez pour l’approbation des travaux et définissez les modalités de financement.
  • Communication transparente : informez régulièrement les copropriétaires sur l’avancement du projet. Expliquez les coûts, les subventions, et les avantages financiers. Encouragez la participation active et répondez aux questions.
  • Répartition des coûts : la répartition des coûts se fait en fonction des tantièmes (quote-part) de chaque copropriétaire. Le syndic répartit les subventions et les frais entre les résidents.
  • Aides financières : explorez les dispositifs d’aides, tels que MaPrimeRénov’ Copropriété et l’éco-prêt à taux zéro. Votre syndic de copropriété reçoit la subvention après la réalisation des travaux, puis la répartit entre les copropriétaires en fonction de leur quote-part.
  • 2 articles

    3- L'emprunt comme solution de financement

    Lorsqu’il s’agit de financer des travaux de rénovation énergétique au sein d’une copropriété, l’emprunt est souvent une option privilégiée. Les copropriétaires peuvent recourir à différents types d’emprunts pour couvrir les coûts liés à l’amélioration de l’efficacité énergétique de leur immeuble. Parmi les solutions courantes, on trouve :

  • L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et l’éco-PTZ collectif
  • Le prêt consommation personnel et le prêt consommation collectif à adhésion volontaire
  • Le prêt avance rénovation