Loi Élan en copropriété : comprendre les changements majeurs

Photo de l'auteur

Coach Copro

Partagez cet article

La Loi Élan, promulguée en 2018, vise à moderniser et simplifier le droit de la copropriété en France. Son contexte est marqué par une volonté de répondre aux besoins croissants des copropriétaires et des syndics face aux évolutions sociétales et technologiques. Cette réforme s’inscrit dans un contexte où la gestion des immeubles en copropriété est devenue plus complexe, notamment en raison de l’augmentation du nombre de copropriétés et des enjeux liés à la transition énergétique.

Objectifs de la réforme :

  • Simplification administrative : la Loi Élan vise à alléger les démarches administratives pour les copropriétaires et les syndics. Elle introduit des mesures pour faciliter la prise de décision lors des assemblées générales et simplifie les formalités liées à la gestion courante des copropriétés.
  • Renforcement des droits des copropriétaires : la réforme accorde un accès plus transparent aux informations concernant la copropriété. Elle renforce également les droits des copropriétaires occupants, notamment en matière de travaux et d’aménagements.
  • Encadrement des locations courtes durées : la Loi Élan impose des règles spécifiques pour les locations Airbnb et autres plateformes similaires. Elle vise à protéger la vie en copropriété tout en permettant une utilisation raisonnée des logements à des fins touristiques.
  • Réhabilitation des bâtiments : la réforme encourage la rénovation énergétique des immeubles en copropriété. Elle prévoit des aides financières et des obligations pour les copropriétés afin d’améliorer leur performance énergétique.

Cotoit vous éclaire sur les changements majeurs de la loi Élan en copropriété.

Simplification des démarches administratives

Réduction des formalités pour les copropriétaires

La réforme simplifie les procédures pour les copropriétaires. Elle vise à réduire les démarches administratives, notamment en ce qui concerne les déclarations et les autorisations préalables. Les copropriétaires bénéficient d’une meilleure lisibilité des documents et d’une plus grande accessibilité aux informations concernant leur immeuble.

Nouvelles règles concernant les assemblées générales

La Loi Élan introduit des dispositions pour faciliter l’organisation des assemblées générales. Elle prévoit notamment la possibilité de tenir des réunions à distance (par visioconférence ou vote électronique). Les délais de convocation sont également harmonisés, ce qui simplifie la planification et la participation des copropriétaires.

    Renforcement des droits des copropriétaires

    Accès facilité aux informations sur la copropriété

    La réforme impose une plus grande transparence en matière d’informations. Les copropriétaires ont désormais un accès plus aisé aux documents concernant la copropriété, tels que les comptes rendus d’assemblées générales, les budgets prévisionnels, et les contrats de syndic. Cette mesure permet aux copropriétaires de mieux comprendre les enjeux et les décisions prises au sein de leur immeuble.

    Nouveaux droits pour les copropriétaires occupants

    La Loi Élan renforce les droits des copropriétaires occupants. Ils disposent désormais d’un droit de priorité en cas de vente d’un lot de copropriété. Ainsi, si un copropriétaire souhaite vendre son bien, il doit d’abord proposer son lot aux autres copropriétaires avant de le mettre sur le marché. Cette mesure vise à protéger les copropriétaires occupants et à favoriser la stabilité au sein de l’immeuble.

    Encadrement des locations courtes durées

    Régulation des locations Airbnb et autres plateformes

    La Loi Élan impose des règles spécifiques pour les propriétaires qui souhaitent louer leur logement en courte durée. Elle vise à encadrer les locations saisonnières, notamment celles effectuées via des plateformes de type Airbnb. Parmi ces règles, on retrouve la limitation du nombre de jours de location par an pour une résidence principale. En général, il est interdit de louer sa résidence principale plus de 120 jours par an. De plus, certaines villes peuvent adopter des délibérations pour limiter le nombre de résidences secondaires pouvant être mises en location.

    Impacts sur la vie en copropriété

    L’essor des locations de courte durée peut avoir des conséquences sur la vie en copropriété. Les copropriétaires doivent être conscients des changements dans leur immeuble, tels que l’arrivée fréquente de nouveaux locataires, le bruit, ou encore l’usure plus rapide des parties communes. Certains copropriétaires peuvent s’inquiéter de la sécurité et de la stabilité de leur immeuble en raison de ces locations temporaires. La Loi Élan cherche à équilibrer les intérêts des propriétaires et des locataires tout en préservant la qualité de vie au sein de la copropriété.

    Réhabilitation des bâtiments

    Mesures pour améliorer la performance énergétique

    La réforme incite les copropriétés à entreprendre des travaux visant à réduire la consommation d’énergie. Cela peut inclure l’isolation thermique, le remplacement des fenêtres, l’installation de systèmes de chauffage plus efficaces, etc. Les copropriétaires sont encouragés à réaliser un diagnostic énergétique de leur immeuble afin d’identifier les zones à améliorer.

    Aides financières et obligations pour les copropriétés

    Des aides financières sont disponibles pour soutenir les copropriétés dans leurs projets de rénovation énergétique. Ces aides peuvent provenir de l’État, des collectivités locales ou d’organismes spécialisés. La Loi Élan impose également des obligations aux copropriétés, notamment en matière de travaux d’économie d’énergie. Les copropriétaires doivent se conformer à ces exigences pour bénéficier des aides financières.

    La Loi Élan représente une avancée significative dans la gestion des copropriétés en France. En simplifiant les démarches administratives, en renforçant les droits des copropriétaires, en encadrant les locations de courte durée et en encourageant la réhabilitation énergétique des bâtiments, elle vise à améliorer la qualité de vie au sein des immeubles collectifs. Cependant, il est essentiel que les copropriétaires et les syndics s’approprient ces mesures et les mettent en œuvre de manière efficace. La transition vers une copropriété plus moderne, transparente et durable nécessite la collaboration de tous les acteurs impliqués.


        Cotoit vous propose chaque mois deux actualités sur la copro, inscrivez-vous à notre newsletter :

        Besoin de changer de syndic ?

        Vous aimeriez changer de syndic et êtes intéressés par Cotoit ?

        Faites votre demande de devis gratuitement et en 3 minutes maximum.

        Un de nos Coach Copro vous recontactera dans les plus brefs délais.

        Illustration

        Pour en savoir plus sur la copropriété

        Article

        Le Bail Meublé Étudiant : Tout ce qu’il faut savoir

        L’essor du bail meublé étudiant Le bail meublé étudiant connaît une forte croissance ces dernières années, en réponse à l’évolution des modes de vie et des besoins des étudiants. Plusieurs facteurs expliquent cet engouement. 1. Une demande croissante de logements étudiants Avec l’augmentation constante du nombre d’étudiants en France, la demande de logements adaptés ne […]

        Lire l'article

        Nino Grégoire • 13 juin 2024

        Article

        Comment valoriser son bien immobilier en copropriété ?

        Valoriser un bien immobilier en copropriété est un sujet complexe qui fait intervenir de nombreux facteurs. Que votre appartement ou votre maison soit destiné à la vente ou à la location, il est essentiel de bien identifier les leviers pour en maximiser la valeur. Tour d’horizon des meilleures pratiques. État des lieux et diagnostics Avant […]

        Lire l'article

        Coach Copro •

        Article

        Le bail chambre chez l’habitant : une solution locative

        Qu’est-ce que le bail chambre chez l’habitant ? Le bail chambre chez l’habitant, aussi appelé « cohabitation intergénérationnelle » ou « colocation avec le propriétaire », désigne un contrat de location spécifique où une personne loue une chambre meublée au sein du logement principal d’un particulier. Ce type d’hébergement connaît un essor grandissant en France, porté notamment par les […]

        Lire l'article

        Nino Grégoire • 12 juin 2024