Entretenir ma copro

Publié le 25/09/2018

Sécurité et copropriété : comment protéger son immeuble ?

Cambriolages, fauteurs de troubles ou encore incendies sont quelques exemples parmi d’autres risques auxquels doit se préparer une copropriété. Comment sécuriser et protéger son immeuble en copropriété ? Cotoit éclaircit le sujet avec vous.

Réglementation incendie dans les immeubles de copropriété

Il existe des normes de sécurité incendie qui imposent aux immeubles l'installation de certains équipements :

  • Détecteur de fumée dans les parties privées obligatoire et interdit dans les parties communes
     
  • Affichage des consignes de sécurité (règles d’évacuation, plans des lieux)
     
  • Extincteurs obligatoires dans les cages d'escaliers des immeubles supérieurs à 50 mètres de haut (et 28 mètres si l’immeuble ne possède pas que des habitations). Bien sûr, rien ne vous empêche d’en installer, même si l’immeuble est moins haut, dans ce cas la décision doit être votée en assemblée générale. L’entretien annuel du matériel reste dans tous les cas obligatoire.
     
  • Extincteurs obligatoires dans les parkings (1 pour 15 véhicules et une caisse de sable de 100 litres avec une pelle à chaque niveau de parking en sous-sol), dans les chaufferies (1 par chaudière à gaz, 2 par brûleur de chauffage au fioul)
     
  • Systèmes de désenfumage obligatoires pour tous les immeubles au delà de R+1, c’est à dire de plus d’un étage
     
  • Blocs de secours obligatoires pour les immeubles de 3ème et 4ème catégories
     
  • Colonnes sèches obligatoires pour les immeubles de 3ème catégorie et recommandées pour tous les autres. Ces canalisations verticales permettent aux pompiers d’alimenter tous les étages en eau sous pression en cas d’incendie.

 

Sécuriser l’accès de l’immeuble d’une copropriété

La plupart des immeubles sont équipés d'un dispositif d'ouverture sécurisé. Digicode, interphone, accès badgé, visiophone, portique électrique… Il existe pléthore de dispositifs qui protégera l’accès à votre immeuble de personnes mal intentionnées.

Ce type d’installation n’est pas obligatoire en copropriété. La décision d’installer un accès sécurisé doit être votée à double majorité lors de l’assemblée générale de copropriété.

 

Réglementation toiture terrasse en copropriété

Pour les toitures terrasses, il convient d’installer des équipements de protection pour protéger des chutes de hauteur. L’installation de protections telles que des gardes-corps doivent respecter les normes ISO 14122-3 fixées dans le décret 924 de septembre 2004 du code du travail.

Certaines entreprises ne prennent pas le risque de faire des travaux sur le toit sans protections comme des gardes-corps ou filets de protection temporaires. Les maîtres d’oeuvre, l’assistant en maîtrise d’ouvrage et le coordinateur des travaux sont responsables de ces dispositions techniques destinées à faciliter la prévention des chutes et ce, dès la phase de conception du bâtiment.