Syndic professionnel : ce qu’il vous apporte concrètement

Lorsque vient le moment de choisir un gestionnaire pour sa copropriété, il peut être difficile de faire son choix. 2 options sont mises à votre disposition : nommer un syndic bénévole parmi les copropriétaires, ou bien choisir un syndic professionnel. Bien que le syndic pro soit payant, il peut vous apporter de nombreux avantages concernant la gestion quotidienne de votre copropriété.

Sommaire

Les différences entre syndic bénévole et professionnel

En premier lieu, il est important de souligner les points communs entre les syndics, qu’ils soient professionnels ou bénévoles.

Le syndic bénévole et le syndic pro doivent remplir les mêmes missions de gestion financière et administrative au sein d’une copropriété. Ces missions sont présentées en détail dans le contrat de syndic. Ils sont également élus selon les mêmes modalités, c’est-à-dire par le biais d’un vote de l’ensemble des copropriétaires lors de l’assemblée générale. Leurs différences se constatent principalement autour des conditions nécessaires leur permettant d’exercer leur mission.

Un syndic bénévole doit nécessairement détenir au moins un lot au sein de la copropriété qui lui est confié. En revanche, il ne lui est pas demandé de posséder une carte professionnelle, une garantie financière ni même une assurance de responsabilité civile. Le syndic professionnel est quant à lui soumis à des conditions bien plus exigeantes :

  • Il doit disposer d’une couverture financière permettant aux copropriétaires de voir leurs fonds remboursés en cas de faillite.
  • Il doit détenir une assurance de responsabilité civile professionnelle.
  • Il doit posséder une carte professionnelle de syndic de propriété. Cette carte délivrée par la chambre de commerce et d’industrie certifie que son détenteur dispose des compétences nécessaires pour assurer la gestion d’un bien immobilier.

Par ailleurs, le syndic professionnel est rémunéré par le biais d’honoraires, contrairement au syndic bénévole qui exerce son activité sans rémunération en contrepartie. Un syndic pro est généralement plus qualifié dans son domaine et sur les évolutions du monde de la copropriété (lois, subventions, règlementations etc.), là où un syndic bénévole est moins peut être moins compétent.

Syndic coopératif en copropriété

Choisir un syndic professionnel : pour quelles raisons ?

Les avantages du syndic pro sont nombreux. Passer par un contrat de type syndic professionnel vous donne en effet une protection supplémentaire ainsi qu’une gestion plus poussée de votre copropriété.

Un syndic pro est particulièrement intéressant pour assurer le respect des normes au sein d’une copropriété. La législation en matière de sécurité et de performance énergétique évolue constamment, et des professionnels expérimentés sont bien mieux préparés pour gérer la mise en conformité des logements.

Un syndic pro peut également entreprendre des travaux très rapidement en choisissant un prestataire qualifié et en surveillant la bonne exécution des travaux. Opter pour un contrat de syndic pro est donc tout particulièrement intéressant pour les copropriétés neuves ainsi que pour les copropriétés ayant des logements vétustes.

Les grosses copropriétés comportant un grand nombre de logements peuvent exiger beaucoup de temps et d’effort de la part du syndic. La gestion administrative ainsi que les multiples demandes des locataires/propriétaires impliquent de nombreuses responsabilités à assumer au quotidien. Certaines des missions du syndic impliquent par ailleurs d’avoir des compétences juridiques, techniques, comptables que n’ont pas toujours un syndic bénévole. Les équipes composant un syndic professionnel se consacrent à plein temps à la gestion des copropriétés qui leur sont confiés. En faisant appel à un gestionnaire de copropriété professionnel, vous pouvez donc avoir l’assurance que la gestion de la copropriété sera effectuée en temps et en heure.


Bien souvent, les syndics bénévoles font le choix de ne pas souscrire une assurance civile en raison du coût que cela représente. En conséquence, les copropriétaires ne sont pas toujours indemnisés si la responsabilité du syndic est engagée. Avec un contrat de type syndic professionnel, vous êtes absolument certains que l’assurance vous recouvrera en cas de problème.

Le syndic professionnel peut mettre en action un pan de la loi ELAN plus opérationnellement au sein de votre copropriété. Cette loi obligeant le syndic à numériser leurs documents en ligne et à les stocker sur un espace en ligne. Une compétence plus compliquée à réaliser lorsque l’on est un syndic bénévole. Un syndic pro peut assurer bien plus rapidement la numérisation des informations nécessaires aux copropriétaires via un extranet, faisant gagner un temps précieux à tous.

Comment changer de syndic ?

Vous souhaitez faire appel aux services d’un syndic pro, mais vous disposez déjà d’un syndic bénévole ? Pas d’inquiétude, il vous suffit d’attendre la fin de la période couverte par le contrat de syndic. Celle-ci est d’une durée pouvant varier de 1 à 3 ans selon les situations.

Dans un délai de 3 mois précédant la fin du mandat, les copropriétaires doivent se réunir dans le cadre d’une assemblée générale pour choisir le nouveau syndic. La désignation du nouveau syndic est déterminée par un vote à la majorité absolue des copropriétaires après mise en concurrence des différentes options possibles. Chaque projet de contrat de syndic doit être communiqué préalablement au conseil syndical, qui décide ensuite de les présenter individuellement.

Afin de choisir le meilleur syndic pour votre copropriété, il est intéressant d’obtenir des devis auprès des gestionnaires qui vous intéressent le plus. En demandant plusieurs devis, vous pourrez établir une comparaison complète des services proposés par chacun ainsi que leur tarification et les garanties recouvertes par leurs assurances. Vous disposerez ainsi d’arguments convaincants pour proposer aux autres copropriétaires le passage à un syndic pro.