Le bail chambre chez l’habitant : une solution locative

Photo de l'auteur

Nino Grégoire

Partagez cet article

Qu’est-ce que le bail chambre chez l’habitant ?

Le bail chambre chez l’habitant, aussi appelé « cohabitation intergénérationnelle » ou « colocation avec le propriétaire », désigne un contrat de location spécifiqueune personne loue une chambre meublée au sein du logement principal d’un particulier. Ce type d’hébergement connaît un essor grandissant en France, porté notamment par les besoins croissants en logements étudiants et le vieillissement de la population.

Selon une étude de l’Observatoire des Locations Meublées, le nombre de locations de chambres chez l’habitant a progressé de 12% en 2022 pour atteindre près de 850 000 logements en France. Ce mode d’hébergement représente désormais 7% du parc locatif national.

Les avantages du bail chambre chez l’habitant

Ce type de bail présente de nombreux avantages, tant pour le propriétaire que pour le locataire :

Pour le propriétaire-bailleur

  • Un complément de revenus non négligeable : le loyer d’une chambre meublée représente en moyenne 400€ par mois, soit une source de revenus supplémentaire intéressante pour le propriétaire.
  • Une occupation sécurisée de son logement : la présence d’un colocataire dans le logement évite les périodes de vacance locative et limite les risques de dégradation.
  • Un cadre de vie plus animé et convivial : l’accueil d’un colocataire peut apporter une dynamique sociale bienvenue, notamment pour les personnes âgées ou isolées.

Pour le locataire

  • Un logement accessible à moindre coût : le loyer d’une chambre meublée est généralement plus abordable qu’un studio ou un T1 en location classique.
  • Un cadre de vie sécurisant et accompagné : le propriétaire-bailleur peut apporter un soutien et une présence rassurante, notamment pour les étudiants ou les personnes âgées.
  • Une intégration locale facilitée : le fait de partager le quotidien avec le propriétaire peut favoriser une meilleure connaissance du quartier et de ses services de proximité.

Selon une étude de l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement (ANIL), 84% des locataires en bail chambre chez l’habitant se déclarent satisfaits de leur situation locative.


Les obligations du propriétaire et du locataire

Bien que le bail chambre chez l’habitant soit un contrat de location dérogatoire au droit commun du logement, il reste soumis à certaines obligations légales :

Du côté du propriétaire-bailleur :

  • Fournir un logement décent, sain et équipé du minimum nécessaire (lit, armoire, bureau, etc.).
  • Assurer l’entretien courant des parties communes et équipements.
  • Respecter un préavis de congé de 1 mois en cas de résiliation.
  • Souscrire une assurance habitation adaptée.

Du côté du locataire :

  • Verser le loyer convenu chaque mois, ainsi qu’un dépôt de garantie plafonné à un mois de loyer.
  • Respecter le règlement intérieur et les conditions d’occupation du logement.
  • Entretenir sa chambre et les parties communes de manière raisonnable.
  • Informer le propriétaire de tout problème ou dégradation.

Le non-respect de ces obligations peut entraîner des sanctions, allant d’une simple mise en demeure à une procédure d’expulsion dans les cas les plus graves.

Les spécificités du contrat de bail chambre

Le bail chambre chez l’habitant présente plusieurs caractéristiques qui le différencient d’un bail de location classique :

Une durée de bail plus courte

Alors qu’un bail « classique » a une durée minimale de 3 ans, le bail chambre est généralement conclu pour une période de 1 an de location renouvelable. Cette flexibilité permet une plus grande adaptabilité aux besoins des parties.

Un contrat de gré à gré

Le bail chambre est un type de location qui n’est pas soumis aux mêmes réglementations qu’un bail « classique ». Il est librement négocié entre le propriétaire et le locataire, sans l’intervention d’un tiers comme un agent immobilier. Cela permet une plus grande souplesse dans la fixation du loyer et des conditions.

Un cadre de vie partagé

Outre la location de la chambre, le bail chambre chez l’habitant implique un partage du logement et parfois des espaces de vie communs (cuisine, salle de bain, etc.) avec le propriétaire-bailleur. Cela crée des interactions plus étroites entre les deux parties.

Des aides au logement possibles

Bien que le bail chambre ne soit pas un bail « classique », les locataires peuvent généralement bénéficier des aides au logement (APL, ALS) dans les mêmes conditions qu’un locataire « traditionnel ».


Le profil des propriétaires et locataires en bail chambre

Selon les données de l’Observatoire des Locations Meublées, les principaux profils de propriétaires et locataires en bail chambre sont les suivants :

Côté propriétaires :

  • Personnes âgées : 38% des propriétaires-bailleurs ont plus de 60 ans. Le bail chambre leur permet de générer des revenus complémentaires tout en bénéficiant d’une présence rassurante à leur domicile.
  • Femmes seules : 54% des propriétaires sont des femmes, souvent veuves ou divorcées, qui trouvent dans l’accueil d’un colocataire une solution à leur isolement.
  • Ménages modestes : 43% des propriétaires ont des revenus inférieurs à 1 800€ par mois. Le complément de loyer est alors essentiel pour équilibrer leur budget.

Côté locataires :

  • Étudiants : 62% des locataires en bail chambre sont des étudiants, attirés par des loyers plus abordables à proximité de leur lieu d’études.
  • Jeunes actifs : 22% des locataires sont des jeunes actifs en début de carrière, pour qui le bail chambre représente une solution transitoire avant l’accession à un logement indépendant.
  • Personnes âgées : 16% des locataires ont plus de 60 ans. Le bail chambre leur permet de bénéficier d’un logement accessible et d’un environnement sécurisant.

Cette diversité de profils montre la polyvalence du bail chambre chez l’habitant, qui répond à des besoins variés en matière de logement.

Conditions du bail et obligations des parties pour étudiant

Lorsqu’un étudiant loue une chambre chez l’habitant, il est important que les termes du bail soient clairement définis et compris par les deux parties. Le bail doit aborder des points tels que la durée de la location, le montant du loyer et des charges, les modalités de paiement, les règles de vie dans le logement, l’accès aux espaces communs, etc.

L’étudiant locataire doit notamment respecter les conditions d’utilisation du logement, entretenir convenablement sa chambre et les parties communes, et s’acquitter régulièrement du loyer. Le propriétaire quant à lui a l’obligation d’assurer la jouissance paisible des lieux et de réaliser les réparations nécessaires. Une bonne communication et un respect mutuel des engagements sont essentiels pour que la location se passe dans de bonnes conditions.

En cas de litige, des recours existent auprès des instances compétentes pour faire valoir ses droits. Il est donc recommandé aux deux parties de bien conserver une copie du bail signé.


Conclusion

Avec près de 850 000 logements concernés en France, le bail chambre chez l’habitant s’impose comme une solution locative innovante et en pleine expansion. Ce type de contrat présente de nombreux avantages, tant pour le propriétaire que pour le locataire, en termes de revenus complémentaires, de sécurité du logement ou encore d’accompagnement au quotidien.

Bien que soumis à des règles spécifiques, le bail chambre chez l’habitant offre une alternative intéressante aux formules de location traditionnelles, en répondant aux besoins de publics aussi divers que les étudiants, les jeunes actifs ou les personnes âgées.

À l’heure où le logement représente un défi majeur pour de nombreux Français, ce modèle de cohabitation intergénérationnelle mérite d’être davantage connu et promu.


Restez informé avec notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois une sélection d'articles et de guides pratiques sur la copropriété directement dans votre boîte de réception.


Pour en savoir plus sur la copropriété

Article

L’actu du mois Cotoit #7 – Juillet 2024

Bienvenue dans cette septième édition de l’actu du mois Cotoit. L’objectif ? Vous faire découvrir les nouveautés de l’immobilier et de la copropriété du mois à ne pas louper ! Au programme : Bonne lecture ! Taux d’intérêt immobilier : perspectives pour l’été 2024 Depuis le début de l’année, les taux d’intérêt immobiliers ont connu […]

Lire l'article

Coach Copro • 22 juillet 2024

Article

La copropriété : définition et présentation

Comme des milliers de Français, vous accédez ou vous allez accéder à la propriété dans un immeuble cette année ? Savez-vous en quoi consiste la copropriété et ce qu’elle implique ? Cotoit vous guide pour tout comprendre. La copropriété, qu’est-ce que c’est ? L’article 1 de la loi du 10 juillet 1965 définit la copropriété […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 17 juillet 2024

Article

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 et leur impact sur l’immobilier et la copropriété

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 sont un évènement mondial majeur qui suscite un grand intérêt à la fois aux niveaux mondial et international. En tant que ville hôte, Paris se prépare à accueillir des milliers d’athlètes, de spectateurs et de visiteurs du monde entier. Cet évènement sportif mondial aura un impact significatif sur différents aspects. […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 15 juillet 2024