Syndic pas cher : comment réduire les prix ?

Faire diminuer les honoraires des syndic professionnels ? C’est possible. Nous vous donnons toutes les solutions pour bénéficier d’un syndic pas cher et efficace. Découvrez comment mieux négocier votre contrat, les différents modes de gestion à votre disposition et comment profiter des avantages d’un syndic en ligne.

Sommaire

De quoi dépend le prix d'un syndic de copropriété ?

Gérer une copropriété, c’est un métier souvent complexe. Telle est la mission confiée au syndic professionnel. En contrepartie de ses services, conseils et expertise, la copropriété verse au syndic des honoraires.

Les honoraires de base d’un syndic de copropriété sont inclus dans un forfait de base.

Ce forfait couvre deux missions essentielles :

– la gestion financière et administrative de la copropriété ;

– la représentation du syndicat d’un point de vue légal.

Concrètement, le syndic propose de base de nombreuses prestations :

  • organisation des assemblées générales ordinaires
  • envoi des convocations aux AG aux copropriétaires
  • envoi des procès-verbaux de l’assemblée générale
  • réalisation de travaux planifiés ou urgent
  • entretien de copropriété, de ses espaces verts et parties communes
  • mise à jour annuelle des données d’immatriculation du registre national des copropriétés
  • élaboration du budget prévisionnel
  • tenue des comptes de la copropriété
  • appels de fonds et provisions sur charges trimestrielles
  • respect du règlement de copropriété

Le prix du syndic professionnel dépend notamment du nombre de lots de la copropriété.

Le contrat type d’un syndic de copropriété a été introduit par la loi Alur de 2014. Ce contrat inclut désormais des prestations forfaitaires fixées par décret.

Un syndic professionnel facture aussi des frais annexes. Il s’agit de prestations qui sortent du cadre du contrat forfaitaire de base.

Parmi ces prestations spécifiques, citons notamment l’organisation d’assemblées générales extraordinaires, la tenue d’AG après 18H ou le week-end, la tenue de réunions supplémentaires avec le conseil syndical, des frais d’édition de documents a format papier, des frais de transmission de l’état daté lors de la vente d’un lot, une modification du règlement de copropriété etc.

À noter 

Le syndic professionnel touche également une commission sur travaux pour leur pilotage. Un syndic pas cher se situera à environ 2% de commission, un montant qui peut aller jusqu’à 5 % du montant HT des travaux.

Signature d'un papier administratif entre 3 personnes devant une propriété

7 solutions pour faire baisser le prix d'un syndic de copropriété

Vous disposez de plusieurs stratégies possibles pour faire baisser le prix de votre syndic. Attention toutefois de ne pas tomber dans l’excès et de succomber aux sirènes d’un syndic pas cher dont l’offre serait trop alléchante. Les services d’un bon syndic ont un juste prix car cette profession requiert de nombreuses compétences très pointues.

1- Ne pas hésiter à faire jouer la concurrence

La mise en concurrence du syndic de copropriété ne doit surtout pas être prise à la légère. Le conseil syndical ne doit pas s’en priver. Il est tout à fait possible de mettre en concurrence le syndic actuellement en place au moment de son renouvellement. Vous pousserez ainsi votre syndic à rester compétitif et à vous proposer plus pour moins cher.

Demandez donc des devis à plusieurs syndics. Vous pouvez aussi vous adjoindre les services d’un courtier en syndic pour éventuellement gagner du temps et de l’argent. Choisissez un contrat annuel pour pouvoir le renégocier plus facilement.

2- Négociez des prestations complémentaires

Un certain nombre de prestations hors contrat de base appelées aussi prestations complémentaires sont négociables. En faisant jouer la concurrence, vous pouvez obtenir que certaines de ces prestations soient réintégrées dans le contrat forfaitaire. Vous pouvez par exemple obtenir la tenue d’un certain nombre d’assemblées générales exceptionnelles supplémentaires.

3- Évitez les frais supplémentaires

Dans une approche low cost, vous pouvez aussi chercher à limiter au maximum les frais supplémentaires adossés à des prestations annexes :

  • tenez les AG avant 18H et hors week-end
  • demandez l’envoi des documents par email plutôt qu’au format papier
  • recourir à l’envoi de lettres recommandées électroniques
  • vérifier que la déclaration des sinistres ne génère pas de frais supplémentaires.

 

Soyez attentif aux détails du contrat. Un syndic peut réaliser une visite périodique de l’immeuble de façon forfaitaire mais sa durée peut être variable du simple au quadruple.

De même, les frais de déplacements en cas de sinistre sont à surveiller. Ils peuvent être inclus dans le forfait de base avec une majoration pour un déplacement le week-end ou en soirée. Certains cabinets facturent ce déplacement au temps passé et d’autres facture le suivi auprès de l’assurance copropriété.

4- Opter pour l’autogestion bénévole

Légalement, toute copropriété doit être gérée par un syndic de copropriété. Vous n’êtes cependant pas obligé de passer par un syndic professionnel.

Vous pouvez opter pour un syndic bénévole. Concrètement, l’assemblée générale peut décider de confier la mission de syndic à un copropriétaire bénévole. Dans ce mode de gestion, c’est donc un copropriétaire qui assure les obligations du syndic. Il peut être rémunéré ou pas. Il peut aussi être dédommagé des frais qu’il engage.

Un syndic bénévole est un syndic pas cher car au final, la rémunération qui lui est versée est nettement inférieure aux honoraires de syndic professionnel.

5- Opter pour un syndic coopératif

C’est l’autre mode de gestion d’une copro.

Le fonctionnement de ce système collégial repose sur les conseillers syndicaux et le président du conseil syndical. Ils se partagent les tâches de façon autonome. Ce système ne donne lieu à aucun versement d’honoraires ou de frais annexes.

De plus, le syndic coopératif (et bénévole également) étant un copropriétaire, il n’a aucun intérêt à faire gonfler le montant des travaux puisqu’il ne touche aucune commission.

La gestion par un syndic non-professionnel permet aux copropriétés de réaliser des économies de charges d’environ 25% chaque année.


6- Choisir un syndic en ligne

Le syndic en ligne assure le pilotage de l’immeuble à des tarifs très compétitifs.

Cotoit propose une offre personnalisable selon les besoins de la copropriété. Elle comprend toutes les missions obligatoires d’un syndic professionnel avec des options à la carte pour compléter l’offre de base.

Cotoit propose un modèle hybride entre le syndic en ligne et le syndic traditionnel. Il s’agit d’une gestion dématérialisée très économique couplée à des interventions physiques du gestionnaire à la demande du syndicat des copropriétaires.

Ce mode de gestion permet de réduire le montant des honoraires de syndic, tout en apportant plus de transparence dans la gestion quotidienne et de flexibilité dans les choix des prestations.

7- Sous-traitez la tenue des archives

L’archivage des documents de la copropriété peut vite coûter très cher. La conservation et la gestion des archives est obligatoire. Aussi, pour en réduire le coût, vous pouvez confier cette mission à une entreprise spécialisée. Cela une prestation payante bien sûr mais elle revient alors moins cher que si le syndic s’en occupait en direct.

 

Autres points d'attention pour ne pas surpayer votre syndic

Lors du choix du syndic, ne vous fiez pas uniquement au prix affiché par le syndic. Surtout quand un syndic pas cher propose une offre très concurrentielle, il est préférable de demander l’avis des autres copropriétés déjà gérées par le syndic.

Il peut arriver qu’un syndic pas cher compense ses faibles gains en s’occupant de beaucoup d’immeubles, ce qui peut entraîner une baisse de la qualité de service globale.

Notez aussi que les honoraires présentés dans le contrat sont annuels. Le syndic doit donc facturer ses honoraires sans avoir à procéder à des régularisations a posteriori. Le syndic ne peut pas faire voter un contrat dont la prise d’effet serait antérieure à la date de tenue de l’assemblée générale.

Enfin, soyez vigilant dans la situation particulière où deux contrats de syndic se chevauchent sur un même exercice comptable. Cela ne doit pas constituer un prétexte pour une surfacturation quelconque. Les honoraires sont calculés au prorata de la durée qui concerne l’exercice de chaque contrat.

Femme qui compte son argent à côté de son carnet avec ses notes
popup cadeau parrainage

Devenez parrain
et soyez récompensé !

Vous êtes satisfait de votre syndic Cotoit ? Chantez nos louanges et recevez un bon d’une valeur de 25€ valable chez l’un de nos partenaires* !