Charges de copropriété : comprendre les charges déductibles et les charges récupérables

Photo de l'auteur

Coach Copro

Partagez cet article

Les charges de copropriété jouent un rôle essentiel dans la gestion des immeubles en copropriété. Que vous soyez propriétaire ou locataire, comprendre ces charges est crucial pour une cohabitation harmonieuse et une gestion financière efficace. Il existe deux catégories principales de charges de copropriété : les charges déductibles et les charges récupérables.

Dans cet article, nous explorerons en détail ces deux catégories de charges et leurs implications pour les propriétaires et les locataires.

Les charges déductibles

Définition des charges déductibles

Les charges déductibles sont directement liées à la gestion et à l’entretien du bien immobilier loué. Elles peuvent être déduites du montant total des revenus fonciers, réduisant ainsi la base imposable.

Travaux et dépenses courantes déductibles

  • Travaux d’amélioration : les dépenses liées aux travaux d’amélioration du bien (rénovation, réparation, agrandissement) sont déductibles. Exemples : réfection de la toiture, remplacement des fenêtres, installation d’un système de chauffage plus efficace.
  • Frais de gestion : les honoraires versés à un syndic de copropriété ou à un administrateur de biens sont déductibles. Les frais de gestion locative (si vous faites appel à un professionnel) entrent également dans cette catégorie.
  • Charges locatives : les dépenses courantes liées à la location (entretien, réparations, nettoyage) sont déductibles. Exemples : entretien de la chaudière, réparation des volets, nettoyage des parties communes.
  • Provisions pour charges : les provisions versées par le locataire pour les charges de copropriété sont déductibles. Ces provisions sont régularisées chaque année en fonction des dépenses réelles.

Mécanisme de déduction

Pour déduire ces charges, les propriétaires doivent remplir la déclaration 2044 lors de leur déclaration de revenus. Les charges déductibles sont reportées sur les lignes 229 et 230 de cette déclaration. Il est important de conserver les justificatifs (factures, devis, etc.) pour prouver la réalité des dépenses.

Les charges récupérables

Définition des charges récupérables

Les charges récupérables sont des dépenses liées à la copropriété qui peuvent être répercutées sur les locataires. Elles sont essentielles pour assurer le bon fonctionnement de l’immeuble et le confort des résidents.

Exemples de charges récupérables courantes

  • Eau : les frais d’eau consommée dans les parties communes (couloirs, jardins, etc.) peuvent être récupérés auprès des locataires.
  • Chauffage : si l’immeuble est équipé d’un chauffage collectif, les coûts de chauffage sont répartis entre les occupants.
  • Entretien des parties communes : les dépenses liées à l’entretien des espaces communs (nettoyage, électricité, ascenseurs) sont récupérables.
  • Ordures ménagères : les frais de collecte des déchets peuvent être répercutés sur les locataires.

Rôle du bailleur dans la récupération de ces charges

Le bailleur (propriétaire) est responsable de la gestion des charges récupérables. Il doit fournir aux locataires une répartition détaillée des charges (généralement en début d’année) pour que chacun connaisse sa part. Le bailleur peut demander aux locataires de rembourser ces charges en fonction de leur quote-part dans l’immeuble.

Calcul et déclaration

La déclaration des charges de copropriété est une étape cruciale pour les propriétaires bailleurs. Voici comment procéder :

Étape 1 : déclaration des provisions pour charges versées en 2023

Les propriétaires doivent indiquer le montant total des provisions versées au titre des charges de copropriété en 2023. Cette déclaration concerne toutes les charges, qu’elles soient déductibles ou non. Même si la ventilation détaillée des charges est connue, il est obligatoire de les déclarer.

Étape 2 : régularisation des provisions déduites au titre de l’année 2022

La régularisation consiste à ajuster les provisions déduites au titre de l’année précédente (2022) en fonction des dépenses réelles. Voici comment calculer les lignes 229 et 230 de la déclaration 2044 :

Ligne 229 (charges déductibles) :

  • Prenez le montant total des provisions déduites en 2022.
  • Soustrayez les charges récupérables (déjà répercutées sur les locataires) de ce montant.
  • Le résultat est le montant des charges déductibles.

Ligne 230 (charges non déductibles) :

  • Prenez le montant total des provisions déduites en 2022.
  • Soustrayez le montant des charges déductibles (calculé à la ligne 229).
  • Le résultat est le montant des charges non déductibles.

La compréhension approfondie des charges déductibles et des charges récupérables est essentielle pour une gestion financière optimale. En comprenant les différents éléments qui composent ces charges, vous pouvez prendre des décisions éclairées pour minimiser les coûts et maximiser les avantages fiscaux.


      Cotoit vous propose chaque mois deux actualités sur la copro, inscrivez-vous à notre newsletter :

      Besoin de changer de syndic ?

      Vous aimeriez changer de syndic et êtes intéressés par Cotoit ?

      Faites votre demande de devis gratuitement et en 3 minutes maximum.

      Un de nos Coach Copro vous recontactera dans les plus brefs délais.

      Illustration

      Pour en savoir plus sur la copropriété

      Article

      Bail meublé : définition, contenu, modèle

      Le bail meublé est un contrat de location spécifique qui concerne la mise à disposition d’un logement déjà équipé en meubles et en appareils électroménagers. Il diffère du bail de location nue, où le locataire apporte ses propres meubles. Dans cet article, Cotoit aide les propriétaires et les locataires à comprendre les tenants et aboutissants du bail […]

      Lire l'article

      Coach Copro • 16 mai 2024

      Article

      Comment changer de syndic : le livre blanc

      Mauvais relationnel, manque de transparence, de réactivité, augmentation des honoraires… Qu’il soit professionnel ou bénévole, si votre syndic de copropriété est source d’insatisfaction, il faut en changer ! « Pas si simple que ça » vous dites-vous peut être, quand on sait que : Chez Cotoit, nous échangeons chaque jour avec de nombreux copropriétaires qui, […]

      Lire l'article

      Coach Copro • 13 mai 2024

      Article

      L’Indice de Référence des Loyers (IRL) : la révision des loyers en France

      L’Indice de Référence des Loyers (IRL) est un indicateur clé utilisé en France pour la révision des loyers dans les contrats de location résidentielle. Calculé trimestriellement par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), l’IRL permet aux propriétaires et aux locataires d’ajuster les loyers en fonction de l’évolution des prix à la […]

      Lire l'article

      Coach Copro •