Comment diviser un bien immobilier en deux lots ?

Photo de l'auteur

Elise Macé

Partagez cet article

Dans le domaine du bien immobilier, la division d’une copropriété en deux lots distincts peut être une démarche complexe et réglementée. Que ce soit pour des raisons d’héritage, de vente ou de transformation d’un bien. Il est important de comprendre les étapes et les procédures nécessaires pour mener à bien cette opération. Dans cet article, nous allons vous guider à travers les différentes étapes de la division d’une copropriété en deux lots. Nous mettrons l’accent sur les aspects juridiques et techniques à prendre en compte.

Quels sont les avantages de la division immobilière ?

Lorsque cela est possible, diviser son bien permet d’abord d’augmenter la rentabilité de son investissement locatif. Le prix au mètre carré d’un grand appartement est généralement beaucoup moins élevé qu’un studio ou une chambre étudiante. Ainsi, louer plusieurs studios est plus rentable qu’un seul F4 ou F5. La division du logement réduit également les périodes de vacances locatives. En ce qui concerne la division « officielle », chaque lot peut être vendu individuellement.

Comprendre les fondements juridiques pour diviser un bien immobilier en deux lots

La division d’une copropriété en deux lots est régie par des lois et des réglementations spécifiques. Il est essentiel de comprendre le cadre juridique dans lequel cette opération s’inscrit. Voici les principaux éléments à prendre en considération :

  • La loi sur la copropriété : La loi française encadre la propriété et la gestion des biens immobiliers en copropriété. Elle définit les droits et les obligations des copropriétaires. Aussi les procédures à suivre pour modifier la structure d’un bien.
  • Le règlement de copropriété : Le règlement de copropriété est un document juridique qui régit les droits et les devoirs des copropriétaires. Il peut contenir des dispositions spécifiques concernant la division d’un bien immobilier.
  • L’autorisation de l’assemblée générale : Avant d’entamer toute démarche de division, il est généralement nécessaire d’obtenir l’autorisation préalable de l’assemblée générale des copropriétaires. Une majorité qualifiée peut être requise pour valider cette décision.

4 étapes pour diviser un bien immobilier en deux lots

La division d’une copropriété en deux lots implique plusieurs étapes clés. Voici les étapes principales à suivre :

  • Vérification du règlement de copropriété : Avant de procéder à la division, il est essentiel de consulter le règlement de copropriété pour vérifier s’il contient des clauses restrictives ou des dispositions spécifiques sur la division des biens.
  • Obtention de l’autorisation de l’assemblée générale : Comme mentionné précédemment, il est nécessaire d’obtenir l’autorisation de l’assemblée générale des copropriétaires. Il est recommandé de préparer un dossier complet comprenant les plans de division, les motivations de la demande et les éventuelles retombées financières pour les copropriétaires.
  • Établissement des plans de division : Une fois l’autorisation obtenue, il est essentiel de faire appel à un géomètre expert pour établir les plans de division précis des deux lots. Ces plans doivent respecter les normes légales en vigueur.
  • Modification du règlement de copropriété : Dans certains cas, il peut être nécessaire de modifier le règlement de copropriété pour refléter la nouvelle configuration des lots. Cette modification doit être approuvée par une majorité qualifiée des copropriétaires. Création de nouveaux lots. Après l’obtention des plans de division et la modification éventuelle du règlement de copropriété, il est possible de procéder à la création formelle des deux nouveaux lots. Cela implique généralement de déposer les plans auprès des services compétents et de mettre à jour les registres fonciers.

Les aspects techniques pour diviser un bien immobilier en deux lots

Outre les aspects juridiques, la division d’une copropriété en deux lots nécessite également des considérations techniques. Voici quelques points importants à prendre en compte :

  • Les travaux de séparation : Selon l’état initial du bien, des travaux de séparation peuvent être nécessaires pour assurer une division physique claire entre les deux lots. Cela peut inclure la création de murs, l’installation de compteurs individuels, etc.
  • Les réseaux et les services : Lors de la division d’une copropriété, il est essentiel de prendre en compte les réseaux et les services existants. Il peut être nécessaire d’effectuer des modifications pour assurer une alimentation en eau. Mais aussi en électricité et en gaz indépendante pour chaque lot.
  • Les questions financières : La division d’une copropriété peut entraîner des conséquences financières pour les copropriétaires. Il est important de prendre en compte les frais liés aux travaux de division. Ainsi que les conséquences fiscales potentielles, telles que les changements dans le montant des impôts locaux.

Division immobilière : quelles obligations d‘installations par lot ?

Vous devrez installer un compteur électrique et un tableau électrique dans chaque lot d’habitation. C’est un poste coûteux qui nécessite également beaucoup de patience. En France, ENEDIS a le monopole de l’installation des compteurs et les procédures peuvent prendre facilement entre 3 et 6 mois. À la fin de vos travaux, vous devrez vous soumettre au passage du Consuel, qui s’assurera de la conformité de l’installation et vous donnera l’autorisation d’exploiter vos logements. Il n’y a pas de location sans son accord. Assurez-vous donc par l’intermédiaire d’un électricien qualifié que toute l’installation soit effectuée conformément aux normes professionnelles.

ENEDIS demande dans de plus en plus de villes une autorisation d’installation de compteur. C’est la Mairie qui est chargée de vous la fournir, grâce à une déclaration préalable. Cette instruction prend généralement 2 mois. Cependant, ce délai peut être beaucoup plus long s’il manque un document et si la mairie met longtemps à réagir. Renseignez-vous bien en amont auprès du Service Urbanisme de votre Mairie et d’ENEDIS, afin de savoir si vous avez besoin d’un tel document.

Enfin, il sera nécessaire de mettre en place un compteur d’eau distinct pour chaque lot auprès du Service des Eaux de la commune. Ce processus nécessite moins de temps. Avoir des compteurs individuels pour chacun de vos locataires vous facilitera la gestion de leurs charges car ils seront totalement maîtres de leur consommation.

Conclusion

La division d’une copropriété en deux lots est une démarche complexe qui nécessite une compréhension approfondie des aspects juridiques et techniques. En effet, il est essentiel de se familiariser avec la loi sur la copropriété, de consulter le règlement de copropriété existant et d’obtenir l’autorisation de l’assemblée générale des copropriétaires.

Mais il ne faut pas oublier que la division d’une copropriété nécessite également des aspects techniques, tels que les travaux de séparation, l’adaptation des réseaux et des services, ainsi que la prise en compte des questions financières.

En respectant les procédures légales et en faisant appel à des professionnels compétents, vous pouvez mener à bien la division de votre copropriété et atteindre vos objectifs, que ce soit pour des raisons d’héritage, de vente ou de transformation de votre bien immobilier.


Cotoit vous propose chaque mois deux actualités sur la copro, inscrivez-vous à notre newsletter :

Besoin de changer de syndic ?

Vous aimeriez changer de syndic et êtes intéressés par Cotoit ?

Faites votre demande de devis gratuitement et en 3 minutes maximum.

Un de nos Coach Copro vous recontactera dans les plus brefs délais.

Illustration

Pour en savoir plus sur la copropriété

Article

L’actu du mois Cotoit #2 – Février 2024

Bienvenue dans cette seconde édition de l’actu du mois Cotoit. L’objectif ? Vous faire découvrir les nouveautés de l’immobilier et de la copropriété du mois à ne pas louper ! Au programme : Bonne lecture ! Réforme du DPE en faveur des petites surfaces Selon le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, près de […]

Lire l'article

Elise Macé • 26 février 2024

Article

Majorité de l’article 26 en copropriété : attention aux pièges !

Toutes les décisions ne sont pas soumises aux mêmes règles de vote lors d’une assemblée générale de copropriété. On vous éclaire sur l’article 26 de la loi du 10 juillet 1965 : le vote à double majorité et l’unanimité. Les règles de majorité en assemblée générale  Une fois par an, le syndic a l’obligation d’organiser […]

Lire l'article

Elise Macé • 20 février 2024

Article

Comment louer son appartement à une entreprise ?

La location d’appartements à des entreprises est un domaine en pleine croissance. Que vous soyez propriétaire d’un petit studio ou d’un grand appartement, louer son appartement à une entreprise peut être une option lucrative. Dans cet article, Cotoit explore les avantages, les types de contrats et les meilleures pratiques pour louer votre bien immobilier à […]

Lire l'article

Elise Macé • 19 février 2024