Ai-je l’obligation d’immatriculer ma copropriété ?

Photo de l'auteur

Elise Macé

Partagez cet article

Les copropriétés ont l’obligation d’être immatriculées au sein d’un registre national, dans des délais qui varient selon la taille de la copropriété. L’objectif ? Donner un accès simplifié aux institutionnels et aux particuliers sur l’état des copropriétés et ainsi prévenir les dysfonctionnements !

L’obligation d’immatriculation concerne les immeubles totalement ou partiellement destinés à l’habitation, quel que soit le nombre de lots ou le mode de gestion (syndic professionnel ou non, coopérative…).

L’immatriculation de la copropriété est faite par :

  • le syndic en exercice, l’ancien syndic à l’occasion du changement de représentant légal du syndicat, le syndic provisoire lors de la constitution de la copropriété,
  • l’administrateur provisoire désigné par le tribunal de grande instance (TGI) lorsque le syndicat est dépourvu de syndic,
  • le mandataire ad hoc de copropriété lorsque cette dernière est en difficulté,
  • le notaire en cas de mise en copropriété d’un immeuble ou lors de la vente d’un lot.

Chaque année, le syndic ou l’administrateur provisoire doit actualiser les informations détenues dans le registre. La mise à jour des données financières doit être faite dans les 2 mois suivant la tenue de l’assemblée générale au cours de laquelle les comptes de l’exercice clos ont été approuvés. Si d’autres informations changent, elles doivent également être actualisées dans les 2 mois suivant la tenue de l’assemblée générale.

Les dates limites d’immatriculation :

  • Pour les copropriétés de plus de 200 lots : 31 décembre 2016
  • Pour les copropriétés de 50 à 200 lots : 31 décembre 2017
  • Pour les copropriétés jusqu’à 50 lots : 31 décembre 2018

Au 1er janvier 2019, les copropriétés non enregistrées ne pourront plus bénéficier de subventions publiques pour travaux ou obtenir d’acte notarié. 

Si le syndic n’immatricule pas la copropriété dans un délai d’un mois suivant la mise en demeure, l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) peut lui appliquer une astreinte de 20 € par lot de copropriété et par semaine de retard. 


Cotoit vous propose chaque mois deux actualités sur la copro, inscrivez-vous à notre newsletter :

Besoin de changer de syndic ?

Vous aimeriez changer de syndic et êtes intéressés par Cotoit ?

Faites votre demande de devis gratuitement et en 3 minutes maximum.

Un de nos Coach Copro vous recontactera dans les plus brefs délais.

Illustration

Pour en savoir plus sur la copropriété

Article

L’actu du mois Cotoit #4 – Avril 2024

Bienvenue dans cette quatrième édition de l’actu du mois Cotoit. L’objectif ? Vous faire découvrir les nouveautés de l’immobilier et de la copropriété du mois à ne pas louper ! Au programme : Bonne lecture ! Trêve hivernale 2024 : fin des mesures de protection La trêve hivernale, qui offre une protection aux locataires et propriétaires […]

Lire l'article

Elise Macé • 22 avril 2024

Article

Sinistre immeuble : la nouvelle convention IRSI

Depuis le 1er juin 2018, l’ancienne convention CIDRE, qui gérait les dégâts des eaux, est remplacée par l’IRSI (la convention inter-assurance d’indemnisation et de recours de sinistre immeuble). Ses principaux objectifs :  simplifier le processus pour l’assuré et accélérer le règlement des sinistres avec un seul assureur chargé de la gestion du sinistre dans sa […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 18 avril 2024

Article

Pose d’antenne relais en copropriété : comprendre les enjeux

L’installation d’une antenne relais de téléphonie mobile dans une copropriété peut susciter des préoccupations et des questionnements de la part des résidents. En effet, l’exposition aux ondes, les droits des copropriétaires et les procédures de vote sont autant de sujets qui méritent d’être abordés de manière claire et précise. Dans cet article, nous allons explorer […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 17 avril 2024