Comment régler les conflits de voisinage en copropriété ?

Photo de l'auteur

Elise Macé

Partagez cet article

Nuisances sonores lors de travaux ou olfactives, occupation de places de parking personnelles… Il arrive quelquefois qu’un voisin ne respecte pas la tranquillité de la vie en copropriété. Les conflits de voisinage peuvent être une source de stress et de frustration pour les propriétaires de copropriétés. Cependant, il existe des moyens de résoudre ces conflits de manière efficace et pacifique. Cotoit vous donne quelques clés pour examiner les types de conflits de voisinage en copropriété, ainsi que les différentes étapes que vous pouvez suivre pour les résoudre.

Les types de conflits de voisinage en copropriété

Il est important de comprendre les différents types de conflits qui peuvent survenir afin de pouvoir les résoudre de manière efficace et pacifique.

Parole d’expert : « On identifie deux catégories de conflits de voisinage en copropriété. D’abord, les troubles anormaux de voisinage : ils peuvent inclure les nuisances sonores, olfactives, ou encore les bruits d’activité professionnelle. Puis, les dommages causés lors de travaux privatifs : ils peuvent inclure l’installation d’une véranda sur la terrasse voisine, qui peut empêcher les voisins de profiter de la vue, ou un dégât des eaux causé par l’installation d’une nouvelle salle de bains par exemple. »

Luigi Del Moral, Directeur Général de Cotoit

Il est important de noter que les copropriétaires jouissent librement des parties privatives et communes, mais à condition de ne pas nuire aux droits des autres copropriétaires. Dans un immeuble, vous avez probablement déjà aperçu une affiche où il est écrit : « Nul ne doit causer à autrui un trouble anormal de voisinage ». C’est sur ce principe que se fonde l’idée selon laquelle un trouble anormal engage la responsabilité de son auteur, sans que la victime ait à prouver la faute de ce dernier.

Les étapes à suivre pour résoudre un conflit de voisinage en copropriété

Voici les étapes à suivre pour résoudre un conflit de voisinage en copropriété :

  • Identifier la source du conflit : la première étape consiste à identifier la source du conflit. Il peut s’agir de nuisances sonores, d’occupation abusive des parties communes, de travaux non autorisés ou encore de dégradations volontaires.
  • Tenter le dialogue avec son voisin : il est souvent recommandé d’aborder la question directement avec le voisin concerné. Il est possible que ce dernier ne soit pas conscient du trouble qu’il occasionne. L’idéal est d’établir un dialogue respectueux et constructif, afin d’exposer les faits et d’exprimer votre ressenti. Vous pourrez ainsi chercher ensemble une solution amiable, sans laisser les tensions s’envenimer.
  • Faire appel au syndic de copropriété : si le dialogue avec votre voisin ne permet pas de résoudre le conflit. Il est alors nécessaire de solliciter l’intervention du syndic de copropriété. Ce dernier a pour mission d’assurer le bon fonctionnement et la gestion de la copropriété. Il dispose donc des compétences nécessaires pour régler les litiges entre résidents. Le syndic pourra notamment adresser un courrier à votre voisin pour lui rappeler ses obligations en matière de respect du règlement intérieur et des autres copropriétaires.
  • Utiliser la médiation ou la conciliation : si malgré l’intervention du syndic, le conflit persiste, vous pouvez avoir recours à des méthodes alternatives de règlement des litiges, telles que la médiation ou la conciliation. Ces démarches consistent à faire intervenir un tiers neutre et impartial, qui aidera les parties à trouver un accord. La médiation peut être proposée par le syndic ou organisée directement par les voisins concernés. La conciliation, quant à elle, peut être mise en œuvre par le juge du tribunal compétent.
  • Saisir les tribunaux en dernier recours : si toutes les autres options ont été épuisées et que le conflit persiste, vous pouvez envisager de saisir les tribunaux en dernier recours. Cependant, cette option doit être considérée comme un dernier recours, car elle peut être coûteuse et prendre beaucoup de temps.

Comment célébrer les fêtes de fin d’année en copropriété tout en respectant son voisinage ?

Pour commencer, il est important de respecter les règles de votre copropriété. Si vous souhaitez décorer les parties communes, vous devez obtenir l’autorisation du syndic de copropriété. Il est également important de respecter les règles de bruit et de tapage nocturne. Si vous prévoyez une fête, il est courtois d’informer vos voisins à l’avance en affichant une note dans les parties communes de l’immeuble ou en leur envoyant une lettre. Vous pouvez également envisager de vous associer avec vos voisins pour organiser une fête commune. Cela peut être une excellente occasion de renforcer les liens avec vos voisins !

Conseils pour éviter les conflits de voisinage en copropriété

Voici quelques astuces qui pourraient vous aider à éviter les conflits de voisinage en copropriété :

  • Respectez les règles de la copropriété : il est important de respecter les règles de la copropriété, telles que le règlement intérieur et les décisions prises en assemblée générale. Cela peut aider à éviter les conflits avec les autres propriétaires.
  • Faites preuve de courtoisie et de respect envers vos voisins : cela peut inclure des choses simples comme dire bonjour ou sourire lorsque vous les croisez dans les parties communes.
  • Évitez les nuisances sonores : les nuisances sonores sont l’une des principales causes de conflits de voisinage. Essayez de limiter le bruit que vous faites, surtout pendant les heures de sommeil.

Jetez-vous à l’eau et osez dialoguer avec votre voisin ! Méthode ancestrale et approuvée : discutez gentiment avec votre interlocuteur des désagréments qu’il cause. Votre conversation lui fera forcément prendre conscience des gênes occasionnées. S’il est de bonne foi, il cessera de nuire à votre confort et à votre tranquillité. Avec du dialogue et du calme, la plupart des petites tensions entre voisins sont réglées pacifiquement. Alors osez discuter et demandez conseil à votre syndic si besoin.


Cotoit vous propose chaque mois deux actualités sur la copro, inscrivez-vous à notre newsletter :

Besoin de changer de syndic ?

Vous aimeriez changer de syndic et êtes intéressés par Cotoit ?

Faites votre demande de devis gratuitement et en 3 minutes maximum.

Un de nos Coach Copro vous recontactera dans les plus brefs délais.

Illustration

Pour en savoir plus sur la copropriété

Article

L’actu du mois Cotoit #4 – Avril 2024

Bienvenue dans cette quatrième édition de l’actu du mois Cotoit. L’objectif ? Vous faire découvrir les nouveautés de l’immobilier et de la copropriété du mois à ne pas louper ! Au programme : Bonne lecture ! Trêve hivernale 2024 : fin des mesures de protection La trêve hivernale, qui offre une protection aux locataires et propriétaires […]

Lire l'article

Elise Macé • 22 avril 2024

Article

Sinistre immeuble : la nouvelle convention IRSI

Depuis le 1er juin 2018, l’ancienne convention CIDRE, qui gérait les dégâts des eaux, est remplacée par l’IRSI (la convention inter-assurance d’indemnisation et de recours de sinistre immeuble). Ses principaux objectifs :  simplifier le processus pour l’assuré et accélérer le règlement des sinistres avec un seul assureur chargé de la gestion du sinistre dans sa […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 18 avril 2024

Article

Pose d’antenne relais en copropriété : comprendre les enjeux

L’installation d’une antenne relais de téléphonie mobile dans une copropriété peut susciter des préoccupations et des questionnements de la part des résidents. En effet, l’exposition aux ondes, les droits des copropriétaires et les procédures de vote sont autant de sujets qui méritent d’être abordés de manière claire et précise. Dans cet article, nous allons explorer […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 17 avril 2024