Les énergies renouvelables en copropriété, une réelle opportunité

Photo de l'auteur

Nino Grégoire

Partagez cet article

Les copropriétés françaises font face à des enjeux énergétiques majeurs, notamment en termes de réduction des consommations et d’émissions de gaz à effet de serre. Heureusement, le recours aux énergies renouvelables offre une solution durable et bénéfique pour ces immeubles. Dans cet article, nous nous intéresserons aux différentes possibilités d’intégration des énergies renouvelables en copropriété, leurs avantages et les défis à relever pour une mise en œuvre réussie. Nous vous guiderons à travers les chiffres clés et les meilleures pratiques pour une copropriété plus verte et économe en énergie.

Pourquoi les copropriétés se tournent-elles vers les énergies renouvelables ?

Les copropriétés représentent un levier important dans la transition énergétique française. En effet, le secteur résidentiel est responsable d’environ 27% de la consommation d’énergie finale et de 17% des émissions de gaz à effet de serre en France. Au sein de ce secteur, les copropriétés jouent un rôle essentiel, car elles regroupent près de 10 millions de logements, soit 33% du parc immobilier français.

Face à ces enjeux, de plus en plus de copropriétés se tournent vers les énergies renouvelables pour réduire leur impact environnemental et leurs coûts énergétiques. Selon les chiffres de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), en 2021, près de 15% des copropriétés françaises avaient déjà installé des systèmes d’énergies renouvelables, principalement des panneaux solaires photovoltaïques.

Les principaux avantages pour les copropriétés à investir dans les énergies renouvelables sont :

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la facture énergétique;
  • Augmentation de l’indépendance énergétique et de la valeur du patrimoine immobilier;
  • Amélioration de l’image et de l’attractivité de la copropriété;
  • Respect des objectifs nationaux de transition énergétique.


Les différentes technologies d’énergies renouvelables adaptées aux copropriétés

Les copropriétés disposent de plusieurs options pour intégrer les énergies renouvelables dans leurs bâtiments. Voici les principales technologies envisageables :

Panneaux solaires photovoltaïques

L’installation de panneaux solaires photovoltaïques sur les toitures des immeubles de copropriété est la solution la plus répandue. Selon l’ADEME, en 2021, près de 80% des copropriétés équipées d’énergies renouvelables avaient opté pour cette technologie. Les panneaux solaires permettent de produire de l’électricité verte, directement utilisable par les parties communes ou revendue au réseau électrique.

En moyenne, une copropriété de 50 logements peut installer une installation solaire photovoltaïque de 30 à 50 kWc, soit une production annuelle estimée entre 30 000 et 50 000 kWh. Cela représente un potentiel d’économies sur la facture d’électricité de plusieurs milliers d’euros par an.

Chauffage et eau chaude solaires

Outre la production d’électricité, les copropriétés peuvent également recourir à des systèmes de chauffage et d’eau chaude sanitaire solaires. Ces technologies permettent de réduire significativement les consommations de gaz ou de fioul pour le chauffage et la production d’eau chaude.

Par exemple, une installation de 20 à 30 m² de capteurs solaires thermiques peut couvrir jusqu’à 50% des besoins en eau chaude sanitaire d’une copropriété de 50 logements. Les économies réalisées peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros par an.

Autres technologies

D’autres solutions d’énergies renouvelables peuvent également être envisagées dans les copropriétés, comme :

  • Les pompes à chaleur géothermiques, qui exploitent la chaleur du sous-sol pour le chauffage et la climatisation.
  • Les éoliennes de petite taille, adaptées à l’environnement urbain.
  • La récupération de chaleur sur les réseaux d’eaux usées ou de ventilation.
  • Le solaire thermique couplé à des réseaux de chaleur.

Les étapes clés pour mettre en place des énergies renouvelables en copropriété

La mise en place d’un projet d’énergies renouvelables en copropriété nécessite de suivre un processus structuré en plusieurs étapes :

1. Étude de faisabilité et choix de la technologie

Avant toute décision, il est essentiel de réaliser une étude de faisabilité approfondie pour évaluer le potentiel de la copropriété, les technologies les plus adaptées et leur rentabilité. Cette étude doit prendre en compte les caractéristiques du bâtiment, les besoins énergétiques, les contraintes techniques et réglementaires, ainsi que les subventions et aides financières disponibles.

2. Montage du projet et obtention des autorisations

Une fois la technologie choisie, il faut monter le projet de manière détaillée : dimensionnement de l’installation, identification des fournisseurs et installateurs, établissement d’un plan de financement, etc. Cette phase inclut également l’obtention des autorisations nécessaires auprès des autorités compétentes (permis de construire, raccordement au réseau, etc.).

3. Mobilisation et vote en assemblée générale

L’acceptation du projet par les copropriétaires est une étape cruciale. Il faut les informer, les sensibiliser aux enjeux et recueillir leur approbation lors d’une assemblée générale. Un vote favorable des copropriétaires, généralement à la majorité des voix, est requis pour engager les travaux.

4. Réalisation des travaux et mise en service

Lorsque toutes les autorisations sont obtenues et que le financement est assuré, les travaux d’installation peuvent commencer. Il est important de veiller au bon déroulement du chantier et à la qualité de l’installation. Après la mise en service, un suivi des performances et de la maintenance de l’équipement est nécessaire.

5. Exploitation, gestion et suivi des économies

Enfin, la dernière étape consiste à exploiter et à gérer l’installation d’énergies renouvelables de manière optimale. Cela passe par le suivi des consommations, la facturation aux copropriétaires, la maintenance préventive et curative, ainsi que l’analyse des économies réalisées.


Leviers technologiques et innovations

Au-delà des aspects financiers, les progrès technologiques et les innovations dans le domaine des énergies renouvelables offrent de nouveaux leviers pour accélérer leur adoption, notamment dans les copropriétés.

Le photovoltaïque, par exemple, a connu des avancées significatives ces dernières années, permettant de réduire les coûts d’installation et d’améliorer les rendements. Ainsi, de plus en plus d’immeubles se dotent de panneaux solaires sur leurs toitures, générant une production d’énergie verte directement consommée par les copropriétaires.

Les pompes à chaleur représentent une autre technologie clé, permettant de remplacer les systèmes de chauffage traditionnels par des solutions plus énergétiques et moins émettrices de CO2. Certains contrats de rénovation permettent même d’inclure l’installation de ces équipements dans le cadre de travaux plus larges.

Enfin, le rôle du syndic de copropriété est essentiel pour accompagner les copropriétaires dans ces projets d’énergie renouvelable. Il peut les conseiller, les aider à accéder aux subventions et faciliter la prise de décision collective au sein de l’immeuble.

Ces innovations technologiques, couplées à un accompagnement adapté, offrent de réelles opportunités pour les copropriétés de s’engager dans la transition énergétique et de bénéficier pleinement des avantages des énergies renouvelables.

Les principaux freins et leviers pour les copropriétés

Pour les copropriétés, l’adoption des énergies renouvelables peut représenter à la fois des défis énergiques et des opportunités. L’un des principaux freins est souvent le coût initial des travaux de rénovation, qu’il s’agisse de l’installation de panneaux solaires, de pompes à chaleur ou d’autres solutions. En effet, ces investissements peuvent représenter un montant important pour l’ensemble des copropriétaires.

Cependant, ces efforts d’énergies peuvent être rentabilisés à moyen et long terme grâce aux économies d’énergie et d’électricité réalisées. Un levier important est la possibilité de mutualiser les coûts de rénovation énergétique à l’échelle de l’immeuble, permettant ainsi de réduire la facture individuelle de chaque copropriétaire. De plus, de nombreux dispositifs de subventions et de contrats avantageux existent pour soutenir les travaux de rénovation énergétique dans les copropriétés.

Enfin, l’implication et l’engagement des copropriétaires jouent un rôle essentiel dans la réussite d’un projet de transition énergétique. Une bonne communication, une sensibilisation aux enjeux et une prise de décision collective sont des leviers clés pour surmonter les défis et profiter pleinement des avantages des énergies renouvelables au sein d’une copropriété.


Cotoit vous propose chaque mois deux actualités sur la copro, inscrivez-vous à notre newsletter :

Besoin de changer de syndic ?

Vous aimeriez changer de syndic et êtes intéressés par Cotoit ?

Faites votre demande de devis gratuitement et en 3 minutes maximum.

Un de nos Coach Copro vous recontactera dans les plus brefs délais.

Illustration

Pour en savoir plus sur la copropriété

Article

Le Bail Meublé Étudiant : Tout ce qu’il faut savoir

L’essor du bail meublé étudiant Le bail meublé étudiant connaît une forte croissance ces dernières années, en réponse à l’évolution des modes de vie et des besoins des étudiants. Plusieurs facteurs expliquent cet engouement. 1. Une demande croissante de logements étudiants Avec l’augmentation constante du nombre d’étudiants en France, la demande de logements adaptés ne […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 13 juin 2024

Article

Comment valoriser son bien immobilier en copropriété ?

Valoriser un bien immobilier en copropriété est un sujet complexe qui fait intervenir de nombreux facteurs. Que votre appartement ou votre maison soit destiné à la vente ou à la location, il est essentiel de bien identifier les leviers pour en maximiser la valeur. Tour d’horizon des meilleures pratiques. État des lieux et diagnostics Avant […]

Lire l'article

Coach Copro •

Article

Le bail chambre chez l’habitant : une solution locative

Qu’est-ce que le bail chambre chez l’habitant ? Le bail chambre chez l’habitant, aussi appelé « cohabitation intergénérationnelle » ou « colocation avec le propriétaire », désigne un contrat de location spécifique où une personne loue une chambre meublée au sein du logement principal d’un particulier. Ce type d’hébergement connaît un essor grandissant en France, porté notamment par les […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 12 juin 2024