Animer la vie de ma copro

Publié le 27/09/2018

Un jardin potager collectif dans votre copropriété

Envie d’égayer vos parties communes et d’animer la vie de votre copropriété ? Cultivez le partage et la bonne humeur avec un jardin ! Voici quelques pistes pour vous aider à mettre en place un potager collectif. Plus qu’un simple carré de terre, vous verrez que le jardin partagé est un lieu d’échanges et de créativité entre voisins, toutes générations confondues !

Organisez votre jardin partagé en copropriété

Avant de se lancer dans le projet d’un jardin partagé, il faut se poser les bonnes questions :

  • combien de personnes comptent s’investir dans le projet ?
  • quelles installations et frais sont à prévoir ?
  • est-ce que la récolte sera partagée, si oui comment ?
  • ​qui entretiendra le jardin en pleine période estivale ?

Schématisez l’installation, trouvez le lieu parfaitement exposé, réfléchissez aux plantes idéales à semer. Voilà quelques idées à creuser afin de séduire les autres copropriétaires et avant de soumettre le projet au vote de l’assemblée générale. N’hésitez pas à communiquer sur le bienfait d’un potager en copropriété : échanges entre voisins, culture de produits frais, bio et locaux, activité pédagogique avec les enfants… Un potager collectif c’est la culture du vivre ensemble !

Quelques idées potager :

  • pour fertiliser la terre : mettez en place un compost collectif

  • organisez un repas à base des produits du potager collectif à l’occasion de la fête des voisins : une façon conviviale de déguster les produits de la copropriété

 

Potager collectif : vote à l’assemblée générale  

Demandez à votre syndic d'inscrire ce point à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale de copropriété (le simple accord du conseil syndical ou de son président ne suffit pas). L’installation d’un potager dans les parties communes doit être voté par l’assemblée générale. Si vous souhaitez pérenniser votre projet, il faudra passer par une modification du règlement de copropriété.

Une fois ces étapes franchies et toutes les conditions réunies, renseignez-vous auprès de votre commune, elle pourra peut-être vous aider en vous fournissant des matériaux (terre, compost, bac de compostage, etc.).

> Vous voulez changer de syndic ? Contactez-nous ! 

(c)Elaine Casap