Combien coûte un syndic de copropriété ?

Photo de l'auteur

Elise Macé

Partagez cet article

Engager un syndic de copropriété représente un poste de dépense important pour les copropriétaires. En effet, ce professionnel assure la gestion administrative et technique de l’immeuble, tout en veillant à l’application du règlement de copropriété et à la préservation du bien commun.

Sa rémunération varie en fonction de divers critères tels que la taille de la copropriété, les services proposés, ou encore la localisation de l’immeuble.

Comment calcule-t-on les coûts d’un syndic de copropriété ?

Habituellement, un gestionnaire professionnel appliquera un contrat forfaitaire pour la gestion quotidienne de votre immeuble.

Le forfait se calcule sur une base d’une année civile. Ensuite, il inclut toutes les tâches obligatoires que le gestionnaire de copropriété doit effectuer dans le cadre de son contrat, telles que :

  • Convoquer et préparer l’assemblée générale des copropriétaires ;
  • Assurer l’entretien, la maintenance, la bonne conservation des bâtiments ;
  • Gérer la comptabilité financière de comptes séparés au nom du syndicat des copropriétaires ;
  • Gérer le personnel de l’immeuble (concierge ou gardien) ;
  • Suivi de travaux relatifs aux parties communes de l’indivision.

Si les travaux d’entretien de l’immeuble ne font pas partie de l’entretien ou des parties communes, le propriétaire de l’appartement peut facturer des frais supplémentaires et voter en assemblée générale.

Quel est le coût du contrat d’un syndic de copropriété de base ?

Le coût d’un syndic de copropriété dépend principalement de la taille de la copropriété, et les services inclus dans le contrat de base sont presque les mêmes, à quelques exceptions près.

La cotisation annuelle moyenne pour chaque copropriétaire est comprise entre 120 et 200 Euros par an.

Pour les petites copropriétés de moins de 40 lots, le coût d’un syndic de copropriété est plus élevé et celui-ci est réparti sur moins de lots.

Frais annexes d’un syndic de copropriété

Les honoraires d’un syndic de copropriété en termes de services spéciaux sont facturés à l’heure.

Les frais facturés par les différents syndics varient considérablement et peuvent entraîner de nombreux abus. Par exemple, le prix moyen observé est :

  • Lettre de mise en demeure : 40 euros
  • Etat-daté : 400 euros
  • Diagnostic immobilier et manuel d’entretien : 25 euros

Le tarif horaire au-delà de la période de service prévue dans le forfait de base est de 60 à 120 euros de l’heure pendant les heures de bureau et de 90 à 250 euros pendant les heures de nuit ou de week-end.

Un contrat type pour améliorer la lisibilité des tarifs applicables

Pour mieux réguler les honoraires des syndics de copropriété, la Loi ALUR a établi un contrat type de syndic. Désormais, le contrat de syndic doit mentionner la rémunération annuelle perçue et ses modalités de modification.

Ce dispositif a pour objectif de mieux contrôler les relations entre copropriétaires et syndics, notamment la transparence et la lisibilité des tarifs appliqués.

Qui doit payer les honoraires du syndic de copropriété ?

Les copropriétaires ont à leur charge les coûts du syndic de copropriété à hauteur de leur quote-part. Les honoraires de syndic font en effet partie des frais habituels de copropriété, qui sont réparties entre tous les copropriétaires de l’immeuble.

Lorsque le syndic de copropriété émet un appel de fonds, les frais de copropriété sont payés selon les besoins. Les appels de fonds ont généralement lieu une fois par trimestre.

Combien coûte un syndic de copropriété en ligne ?

Afin de réduire le coût du syndic, vous pouvez choisir un syndic en ligne. Les petites copropriétés choisissent la formule plus faciles à gérer.

Évidemment, afin de réduire les coûts, le service sera différent de celui d’un syndic professionnel.

Chez Cotoit, le coût des honoraires s’élève à 12 €/lot/mois pour une copropriété et à 6 €/lot/mois pour une ASL.

Envie de changer de syndic ? Contactez-nous !

Combien ça coûte de changer de syndic de copropriété ?

Le changement de syndic n’engendre aucuns frais de résiliation ni de passation. En effet, les contrats des gestionnaires de copropriété ne sont pas soumis à ce genre de facturations. Ainsi, changer de syndic coûte zéro euro, à l’exception du règlement des nouveaux honoraires.

Reprises comptables et immatriculation

Lors de la passation des informations entre l’ancien syndic et Cotoit, et si cela est nécessaire, des frais peuvent être facturés pour les reprises comptables des années antérieures. Cela est le cas quand la copropriété (souvent bénévole) n’a pas rigoureusement suivi sa comptabilité. À titre d’estimation, chez Cotoit, ces coûts s’élèvent à :

  • Environ 200 € TTC par année de reprise pour une copropriété de moins de 10 lots ;
  • Environ 300 € TTC par année de reprise pour une copropriété de 10 à 20 lots ;
  • Environ 400 € TTC par année de reprise pour une copropriété de plus de 21 lots ;
  • Aussi, si votre copropriété n’est pas encore immatriculée (démarche obligataire depuis 2018), cela vous coûtera 150 € la première année. Par la suite, les mises à jour annuelles seront incluses dans le prix des honoraires Cotoit.

En bref, des frais peuvent s’ajouter en fonction des documents et archives transmis par l’ancien syndic à Cotoit pour remettre en règle la tenue de la copropriété.

Comment changer de syndic ?

Que vous soyez syndic bénévole ou en contrat avec un autre syndic professionnel, pour changer de syndic il vous faudra :

  1. Inscrire ce point à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale des copropriétaires, en envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception au moins 2 mois avant la date de la réunion ;
  2. Joindre à ce courrier (modèle disponible ici) le devis du syndic sélectionné ;
  3. Voter l’élection du nouveau syndic à la majorité de l’article 25 lors de l’AG.

Cotoit vous propose chaque mois deux actualités sur la copro, inscrivez-vous à notre newsletter :

Besoin de changer de syndic ?

Vous aimeriez changer de syndic et êtes intéressés par Cotoit ?

Faites votre demande de devis gratuitement et en 3 minutes maximum.

Un de nos Coach Copro vous recontactera dans les plus brefs délais.

Illustration

Pour en savoir plus sur la copropriété

Article

L’actu du mois Cotoit #2 – Février 2024

Bienvenue dans cette seconde édition de l’actu du mois Cotoit. L’objectif ? Vous faire découvrir les nouveautés de l’immobilier et de la copropriété du mois à ne pas louper ! Au programme : Bonne lecture ! Réforme du DPE en faveur des petites surfaces Selon le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, près de […]

Lire l'article

Elise Macé • 26 février 2024

Article

Majorité de l’article 26 en copropriété : attention aux pièges !

Toutes les décisions ne sont pas soumises aux mêmes règles de vote lors d’une assemblée générale de copropriété. On vous éclaire sur l’article 26 de la loi du 10 juillet 1965 : le vote à double majorité et l’unanimité. Les règles de majorité en assemblée générale  Une fois par an, le syndic a l’obligation d’organiser […]

Lire l'article

Elise Macé • 20 février 2024

Article

Comment louer son appartement à une entreprise ?

La location d’appartements à des entreprises est un domaine en pleine croissance. Que vous soyez propriétaire d’un petit studio ou d’un grand appartement, louer son appartement à une entreprise peut être une option lucrative. Dans cet article, Cotoit explore les avantages, les types de contrats et les meilleures pratiques pour louer votre bien immobilier à […]

Lire l'article

Elise Macé • 19 février 2024