Ma copro de demain

Publié le 27/12/2018

Devenez une copropriété écologique !

Envie d’un espace de vie sain et convivial ? Devenez une véritable « copro écolo » ! Espaces verts et pratiques raisonnées, jardins partagés, compost naturel, tri sélectif, rénovation énergétique, soyez des copropriétaires incollables sur les enjeux environnementaux de la copropriété. En route pour la copro verte de demain.

 

Gestion écologique des espaces verts de votre copropriété

Votre copropriété dispose d’agréables espaces verts ? Profitez-en ! Soignez cette verdure en respectant l’environnement. Sensibilisez le voisinage et participez à l’amélioration de l’entretien de ces espaces verts.

Ces quelques pratiques peuvent sembler anodines mais contribuent fortement à la préservation de l’environnement:

  • utilisation raisonnée des ressources naturelles (récupérateur d’eau, engrais naturel, etc.) ;
  • pratique du désherbage raisonné : laisser quelques mètres carrés sauvages afin de recréer une biodiversité naturelle ;
  • entretien des plantes avec des produits neutres et non polluants ;
  • aménagement de niches à oiseaux ou à insectes pour ramener la biodiversité et aider les espèces ;
  • culture des plantes locales tout en évitant celles envahissantes ou invasives ;
  • aménagement d’un compost collectif dans votre copropriété : chaque copropriétaire pourra participer à la création de vos engrais naturels.

Votre voisinage n’est pas sensible à ce genre de démarches ? Prenez le temps d’expliquer l’ensemble des enjeux et des bienfaits pour la copropriété. Démonstrations ludiques et accompagnement régulier sauront les convaincre.

BON À SAVOIR : certaines communes peuvent apporter du soutien dans le cadre d’une démarche écologique dans vos immeubles : formations, installations, accompagnements, conseils... C’est le cas du programme “éco-rénovons Paris”.

> Envie d'un syndic soucieux de l'environnement ? Contactez-nous !

Des toits et façades écologiques en copropriété

Votre copropriété ne possède pas de jardin ? Avez-vous déjà envisagé de végétaliser votre façade ou le toit de votre bâtiment ? Ce genre de projet nécessite un vote à double majorité (article 26) lors d’une assemblée générale de copropriété si toutefois le PLU (plan local d’urbanisme) l’accorde.

Participez à la sauvegarde des abeilles en installant des ruches sur le toit de votre immeuble ! En effet, depuis quelques années, le taux de mortalité des abeilles en France augmente fortement. Or, il s’agit d’une espèce indispensable à la biodiversité, contribuant à la répartition du pollen. Au-delà de cet aspect écologique, les copropriétaires gourmands pourront également se régaler en dégustant le miel frais produit par les abeilles de la copropriété.

Avant toute installation, il faut se renseigner sur les réglementations préfectorales concernant les ruches (écart entre les voisins, etc.). Cette décision doit passer par un vote à l’assemblée générale (article 25 si cela n’est pas prévu dans le règlement de copropriété) ainsi que par une déclaration auprès de votre mairie et à la Direction des Services vétérinaires. Par la suite votre ruche sera immatriculée. Sachez que de nombreuses associations ou entreprises peuvent vous accompagner dans vos démarches.

BON À SAVOIR : saviez-vous que Paris dénombre aujourd’hui près de 700 ruches?

Des jardins partagés dans votre copropriété

Véritable lieu d’échanges et de créativité entre voisins, le jardin partagé est l’occasion de cultiver le vivre ensemble dans votre copropriété, toutes générations confondues. Aménagez vos parties communes (cours, jardins) pour créer quelque chose d’utile et agréable : la culture de fleurs et de produits frais, bio, et locaux !

Pour cela séduisez le reste des copropriétaires en amont et soumettez le projet à l’assemblée générale de copropriété. Un vote doit avoir lieu pour valider les installations du potager collectif dans les parties communes de la copro (double majorité) et définir des règles d’usage.

Le tri sélectif bien maîtrisé dans votre copropriété

Barquettes dans la poubelle jaune, verre dans les ordures ménagères... Bref, tout est mélangé dans les poubelles mais aussi dans la tête des gens. Le tri sélectif représente un grand enjeu écologique, pourtant il est quelquefois difficile à faire adopter dans les copropriétés car considéré comme un véritable casse-tête.

Quelques gestes simples permettent de sensibiliser votre copropriété : affiches explicatives, dépliants dans les boîtes aux lettres, discussions, autocollants explicatifs… Vous avez l’embarras du choix pour informer vos voisins.  

Bornes de rechargement pour véhicules électriques en copropriété

À l’heure du développement des véhicules électriques, la question de l’installation de bornes de rechargement est fréquemment posée dans les copropriétés. Il existe plusieurs modes de rechargement : celui à partir d’une prise domestique et celui, plus performant, à partir d’une borne de recharge spécifique.

Depuis janvier 2015, chaque habitant est en droit de réclamer l’installation (à ses frais) d’une borne de recharge dans la copropriété. Le décret ministériel du 2011-873 du 25 juillet 2011 impose la mise en œuvre d’un compteur individuel afin d’individualiser vos factures.

Cette demande doit être transmise au syndic par lettre recommandée et accompagnée de tous les documents décrivant les travaux d’installation de manière détaillée.

Amélioration des performances énergétiques

Afin de faire des économies sur les factures d’énergie et de diminuer l'empreinte carbone de votre immeuble, vous pouvez entreprendre des travaux de rénovation. Cette démarche passe par plusieurs étapes :

  1. sensibilisation de la copropriété,
  2. réalisation d’un audit énergétique,
  3. vote du syndicat des copropriétaires pour un scénario de travaux proposé par l’audit,
  4. plan de financement affiné avec subventions, incitations fiscales, prêts bancaires,
  5. réalisation et suivi des travaux accompagnés d’un maître d’œuvre, d’un AMO (assistant maître d’ouvrage) ou en solo,
  6. réception des travaux à l’achèvement,
  7. suivi des nouvelles performances énergétiques.

Vous avez désormais toutes les clés en main ! Alors, prêts à devenir une copro écolo ?

 

(cc)Chris Barbalis