Quels changements pour les contrats-types des syndics suite au décret du 2 juillet 2020 ?

Photo de l'auteur

Elise Macé

Partagez cet article

Après l’entrée en vigueur de l’ordonnance n° 2019-1101 du 30 octobre 2019 portant sur la réforme du droit de la copropriété des immeubles bâtis, un décret vient détailler les nouvelles règles de fonctionnement.

Ce décret du 2 juillet 2020, apporte des précisions quant aux contrats-types des syndics. Pour rappel, le contrat-type est un modèle type de contrat de syndic comportant 12 articles relatifs à la durée, la prise d’effet, les conditions d’exécution de sa mission et sa rémunération. Il s’agit d’un cadre qui ne peut être dérogé et qui permet d’harmoniser les prestations de chaque syndic.

Le récent décret modifiant le contrat-type apporte des précisions sur le rôle du conseil syndical, dont le pouvoir est renforcé. Le décret change également les règles de mise en concurrence, encadre la résiliation du contrat de syndic, et plafonne l’état daté.

Voici un éclaircissement sur les grandes lignes :

  • Le syndic peut proposer des services annexes dans le contrat (comme des prestations de conciergerie par exemple). Le contrat est plus contractuel et devient moins règlmentaire.
  • La résiliation et revalorisation d’un contrat sont facilitées. Il est possible de changer de syndic de manière anticipée (par rapport au terme initial du contrat) et cela sans indemnités à verser. Pour cela, la mention doit être inscrite à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale et être communiquée au syndic, 3 mois précédant le terme du précédent contrat. 
  • Les règles de résiliation encadrent désormais les pratiques et assurent la désignation d’un successeur avec transmission des archives.
  • La mise en concurrence du syndic relève dorénavant du conseil syndical et des copropriétaires.
  • La loi encadre et précise désormais dans le contrat la convocation d’une assemblée générale exceptionnelle. Il est désormais précisé qu’une assemblée générale peut tout à fait être convoquée par un copropriétaire ou plusieurs et cela sans demander l’accord du président du conseil syndical ou le syndic. C’est la personne à l’initiative de cette assemblée générale exceptionnelle qui devra supporter les frais liés à cette assemblée (reprographie, timbres, honoraires de tenue de réunion)
  • Désormais toutes les copropriétés doivent posséder un compte bancaire séparé. Autrefois les copropriétés de moins de 15 lots étaient dispensées. Cette dispense est supprimée.
  • L’état daté est désormais plafonné à 380€.

Cotoit vous propose chaque mois deux actualités sur la copro, inscrivez-vous à notre newsletter :

Besoin de changer de syndic ?

Vous aimeriez changer de syndic et êtes intéressés par Cotoit ?

Faites votre demande de devis gratuitement et en 3 minutes maximum.

Un de nos Coach Copro vous recontactera dans les plus brefs délais.

Illustration

Pour en savoir plus sur la copropriété

Article

L’actu du mois Cotoit #2 – Février 2024

Bienvenue dans cette seconde édition de l’actu du mois Cotoit. L’objectif ? Vous faire découvrir les nouveautés de l’immobilier et de la copropriété du mois à ne pas louper ! Au programme : Bonne lecture ! Réforme du DPE en faveur des petites surfaces Selon le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, près de […]

Lire l'article

Elise Macé • 26 février 2024

Article

Majorité de l’article 26 en copropriété : attention aux pièges !

Toutes les décisions ne sont pas soumises aux mêmes règles de vote lors d’une assemblée générale de copropriété. On vous éclaire sur l’article 26 de la loi du 10 juillet 1965 : le vote à double majorité et l’unanimité. Les règles de majorité en assemblée générale  Une fois par an, le syndic a l’obligation d’organiser […]

Lire l'article

Elise Macé • 20 février 2024

Article

Comment louer son appartement à une entreprise ?

La location d’appartements à des entreprises est un domaine en pleine croissance. Que vous soyez propriétaire d’un petit studio ou d’un grand appartement, louer son appartement à une entreprise peut être une option lucrative. Dans cet article, Cotoit explore les avantages, les types de contrats et les meilleures pratiques pour louer votre bien immobilier à […]

Lire l'article

Elise Macé • 19 février 2024