Comment changer de syndic ?

Photo de l'auteur

Coach Copro

Partagez cet article

Votre syndic de copropriété ne vous satisfait plus et vous avez décidé d’en changer ? Très bonne initiative ! Mais attention à bien anticiper, car il s’agit d’une procédure encadrée, qui nécessite de la préparation. Explications…

Fin de mandat, révocation, mise en concurrence, quelle que soit la cause ou la méthode que vous avez choisie pour changer de syndic professionnel, il faut obligatoirement inscrire ce projet à l’ordre du jour de votre prochaine assemblée générale. Le choix d’un nouveau syndic doit en effet être voté à la majorité absolue (article 25 de la loi du 10 juillet 1965).

Mais attention, dans les faits, il arrive que certains syndics pas très à cheval sur la déontologie joue des tours à leurs copropriétaires… Exemple : à réception de la notification de mise en concurrence pour ajout à l’ordre du jour de l’assemblée générale, le syndic dit “sortant” (celui dont la copropriété ne veut plus) pourrait se dépêcher de riposter en envoyant le jour même aux copropriétaires les convocations à l’assemblée générale, sans y avoir inscrit le projet de contrat du nouveau syndic. Il avancera alors l’argument “désolé, nous avons reçu votre demande trop tard, les convocations étaient déjà sous pli…” Dommage ! 

C’est ainsi qu’il peut habilement éviter de faire passer ce sujet en assemblée générale, car s’il ne figure pas à l’ordre du jour, il ne pourra effectivement pas être voté !

Le syndicat des copropriétaires n’aura malheureusement pas d’autre choix que de réélire le syndic déjà en place, faute de quoi l’immeuble se retrouvera sans gestionnaire si personne ne souhaite assumer le rôle de syndic bénévole.

Pour éviter ce genre d’écueil, vous l’aurez compris, il faut absolument envoyer votre demande de changement de syndic bien en avance, et ne pas attendre la date limite d’envoi des convocations à l’assemblée générale (21 jours avant cette dernière). 

Et pour être totalement en règle, votre demande d’ajout d’un nouveau syndic à l’ordre du jour de l’assemblée générale doit être accompagnée du projet de contrat de gestion proposé par ce nouveau syndic que vous avez sélectionné pour reprendre la gestion de votre copropriété.

Notez aussi que cette demande doit parvenir au syndic sortant via courrier recommandé avec accusé de réception.

Pour vous aider à formuler votre demande de changement de syndic, n’hésitez pas à consulter notre modèle de lettre de mise en concurrence de syndic.


Cotoit vous propose chaque mois deux actualités sur la copro, inscrivez-vous à notre newsletter :

Besoin de changer de syndic ?

Vous aimeriez changer de syndic et êtes intéressés par Cotoit ?

Faites votre demande de devis gratuitement et en 3 minutes maximum.

Un de nos Coach Copro vous recontactera dans les plus brefs délais.

Illustration

Pour en savoir plus sur la copropriété

Article

Le Bail Meublé Étudiant : Tout ce qu’il faut savoir

L’essor du bail meublé étudiant Le bail meublé étudiant connaît une forte croissance ces dernières années, en réponse à l’évolution des modes de vie et des besoins des étudiants. Plusieurs facteurs expliquent cet engouement. 1. Une demande croissante de logements étudiants Avec l’augmentation constante du nombre d’étudiants en France, la demande de logements adaptés ne […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 13 juin 2024

Article

Comment valoriser son bien immobilier en copropriété ?

Valoriser un bien immobilier en copropriété est un sujet complexe qui fait intervenir de nombreux facteurs. Que votre appartement ou votre maison soit destiné à la vente ou à la location, il est essentiel de bien identifier les leviers pour en maximiser la valeur. Tour d’horizon des meilleures pratiques. État des lieux et diagnostics Avant […]

Lire l'article

Coach Copro •

Article

Le bail chambre chez l’habitant : une solution locative

Qu’est-ce que le bail chambre chez l’habitant ? Le bail chambre chez l’habitant, aussi appelé « cohabitation intergénérationnelle » ou « colocation avec le propriétaire », désigne un contrat de location spécifique où une personne loue une chambre meublée au sein du logement principal d’un particulier. Ce type d’hébergement connaît un essor grandissant en France, porté notamment par les […]

Lire l'article

Nino Grégoire • 12 juin 2024